Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 15:38

Cette nuit-là Editions le dilettante 2004

 

Mot de l'éditeur :

" «J'ai peur» : c'est autour de ce peu de mots, de ce petit amas livide et atroce, tapi tout au centre, que va tourner, virer et tournoyer le livre d'Isabelle Minière. Sa Lisa est grosse de sa peur, la porte en elle tel un fruit suave et horrible. Peur de qui ? De l'autre, de Clément, son mari, devenu un autre, un «prince violent», un père-la-colère dont le retour est attendu comme l'éclair par la femme et l'enfant. «L'heure que papa rentre» dont l'attente dévide tout le jour l'angoisse, comme un long fil de bave dans laquelle elle se prend, revisite sa mémoire, récapitule. Violence plus lourde d'être latente. Arrive l'instant où il, cet «il» tant redouté, évoque le désir d'un nouvel enfant, désir que sa violence crue tente d'imposer. Lisa finira par fuir, s'extraire du piège. Clément, seul, tournera la violence contre lui-même. Une violence qui retournera à Lisa comme une bête fidèle, un remords tenace. Fallait-il partir plus tôt ? Qui est coupable ? Personne. «C'est comme ça»."

 

" Tu avais peur de le mettre en colère, de le mettre hors de lui. Tu avais peur de ces moments-là où ses yeux pointaient vers toi deux flèches, coupantes, tranchantes ;  des regards noirs, disais-tu ; des yeux qui tuent" (p13)

 

Comme je le disais dans mon bilan je n'ai pas vraiment réussi à adhérer à l'écriture...

Peut-être est-ce tout simplement du à cette façon qu'à le personnage, Lisa, à s'adresser à elle-même en utilisant ce "tu" presque vindicatif, agressif en tout cas... Cela m'a déplu je dois l'avouer. J'aurais préféré une autre forme de narration.

Le sujet, vous l'avez déjà compris, est celui de la violence conjugale, une violence sans coups, sans bleus. Une violence perverse, une violence des mots. Un sujet douloureux.

Lisa ne comprend pas, Lisa est surprise, Lisa ne sait pas comment réagir. Elle veut croire encore à cet amour. Elle se raccroche aux éclaircies, en espérant que la violence de Clément ne se lèvera pas cette fois encore.

Parce que, quand ça arrive, Clément hurle, Clément dit des choses terribles qui blesse Lisa aussi sûrement que des coups :

" Un inconnu hostile, parfois, souvent, de plus en plus.

Un homme qui parle durement quand tu n'es pas d'accord avec lui.

Un homme qui crie quand tu ne veux pas la même chose que lui.

Un homme qui crie fort, de plus en plus fort.

Un homme qui hurle parfois.

Là, Lisa, tu fais quoi à ce moment-là ?

Est-ce que tu dis "tais toi!" ? Est-ce que tu dis "Ne crie pas ! Ne me parle pas comme ça !" ?

Penses-tu !

Tu penses, oui, tu penses tout ça. Et tu fais quoi ?" (p23)

 

Mais Lisa y croit encore, elle espère la douceur de Clément :

" Lisa, faut-il que je te le dise ? Madame Bovary, c'était toi.

Tu lisais trop, Lisa. Tu lisais mal.

Tu mettais la douceur plus haut que tout. Tu voulais être cette femme-là, douce, douce, douce. Si douce qu'en retour on serait doux envers elle, toujours.

La douceur, quelle erreur....

Avec des enfants, oui. Ou avec des gens âgés, trop âgés pour nuire, trop faibles pour frapper.

La douceur, oui... Mais pas avec n'importe qui.

La douceur, sûrement, mais pas n'importe comment.

Lisa, tu as tout confondu.

La douceur qui t'a manqué, qui t'a manqué tout le temps où tu étais enfant, cette douceur-là, sans condition, sans réflexion, tu as voulu la donner aux cheveux bouclés, au sourire ensoleillé.

Ce n'était pas un enfant, c'était un homme.

Il avait un prénom très doux, aussi doux que ses cheveux. Clément. Un prénom d'homme patient, indulgent...."

 

Il y a le Clément que Lisa connaît et côtoie et celui que les autres s'imaginent, un tout autre Clément :

" Tu n'étais pas la seule, tout le monde a cru à ce Clément-là, patient, indulgent, charmant. Tout le monde y croit encore. La preuve : ce sourire si plaisant, si charmant, qu'il affiche si souvent devant les gens.

Tu es la seule désormais, à ne plus croire à cet homme-là. Lisa.... La seule 

La seule à savoir que cet homme en cache un autre. La seule à savoir que sous ses habits d'apparat, sa magnificence, le prince charmant abrite un prince violent..../...

Si tu usais du mot violent pour parler de Clément, c'est toi qui serais violente. Ou folle ? En tout cas, tu aurais perdu tout discernement aux yeux des gens, des braves gens, tous sous le charme de Clément. Clément le charmant.

Quand on te parle de lui, c'est d'un autre qu'on te parle, que tu ne connais pas. Tu ne le connaîtras pas, jamais, tu sais cela. Et pour cause : cet homme là n'existe pas, c'est un mirage. Les gens se l'imaginent et croient à cette image" (p19,20)

 

Il y a un enfant en plus, celui de Lisa et de Clément. Celui que Lisa s'efforce de protéger.

Parfois Lisa essaye de parler à Clément, de lui expliquer la peur de Lisa et la violence de Clément mais il retourne alors la situation à son avantage et fait finalement douter Lisa :

" Il dit : "Tu te fais des idées, ma chérie..." Et puis : "Tu voudrais que je sois à tes genoux, à te dire oui à tout bout de champ ? Tu voudrais que je sois à tes genoux, à te dire oui à tout bout de champ ? Tu voudrais que je sois un paillasson ? En vérité, c'est toi qui es autoritaire à ta façon. Toujours à me faire du chantage aux sentiments..."

Il relève les yeux au ciel. Il hausse les épaules. Il sourit à demi. Il se lève, te regarde de haut, "Réfléchis à ce que je t'ai dit, réfléchis, ma chérie..."

Et puis s'en va.

Et puis voilà.

Et toi....

Et toi, tu ne sais pas.

Est-ce toi qui déraisonnes ? Est-ce lui qui te manipule ?

Est-ce que tu ne deviens pas paranoïaque ? Ou seulement un peu dérangée, à toujours tout exagérer ?

Cet homme est certes coléreux, mais est-ce un crime ? Il ne t'a pas frappée. Il a levé la main vers toi, quelquefois, emporté par sa colère, mais il l'a toujours retenue, il a frappé des objets, oui, avec violence, mais pas toi. Tu as de la chance...." (p32,33)

 

Voilà ce que peut faire un homme habile à la manipulation...

Terrible !....

Finalement, à faire ce billet et à voir tous les extraits que j'ai noté, je me rends compte que cette lecture m'a bien plus marqué que je ne le croyais. Je me rends compte qu'elle m'a bouleversé...

Peut-être une lecture trop douloureuse, trop glaçante et qui est peut-être venu pour moi au mauvais moment...

 

D'autres billets chez Clarabel, Gambadou

 

Lecture issue de ma PAL !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Virginie-Rose 17/04/2012 12:19

Bonjour
eh bien j'ai eu envie de le lire ce livre, suite à ton billet .... ( je suis devenue fan de Françoise Lefèvre après avoir découvert ton blog. J'avais fait un blog(Rose) mais je suis incapable de
m'y tenir :-)
Bref vu le sujet et les interrogations qu'il soulève je me suis lancée.
Mon avis est que le personnage masculin manque d'épaisseur. On n'y croit pas vraiment et la dernière scène demeure très artificielle. De même la réaction de l'enfant. Que sait-on de cet enfant,
quel est son vécu dans cette histoire ??
Comme toi je reste sur ma faim malgré sujet très fort. Le lecteur demeure en dehors de l'histoire.
..... j'ai lu quasiment Tout Françoise Lefèvre ! C'est une de mes plus belles découvertes littéraires de ces dix dernières années
Encore merci !!

l'or des chambres 19/04/2012 12:30



Je suis ravie d'avoir amené une autre lectrice à Françoise Lefèvre , vraiment !!! Ce que en dit me fait vraiment très
plaisir... Une grande, grande auteure !!!


Pour cette nuit-là, oui, j'ai trouvé la fin un peu trop vite expédié...


Merci à toi Rose pour ta confiance, bisous



Nadael 06/04/2012 17:38

Ce genre de lecture doit être douloureuse...pas trop envie de lire ceci pour le moment...

l'or des chambres 19/04/2012 12:19



Oui douloureuse tu as raison...



Leiloona 06/04/2012 06:51

Je ne sais pas si j'ai vraiment envie de lire ce livre ... Le thème est tout de même bien particulier. Cette violence m'a toujours paru très dure à lire, à mettre en forme.

l'or des chambres 19/04/2012 12:17



Oui c'est un thème particulier... Une violence qui n'est pas évidente à lire en effet !! (et encore moins à vivre certainement)



Anjie 05/04/2012 08:27

et souvent je me pose la même question qu'Aifelle ? je pense que ces hommes là, choisissent justement ces femmes là mais la question reste pourquoi acceptent-elles cela ?

l'or des chambres 19/04/2012 12:16



Peut-être qu'elles ne sont pas assez fortes pour résister ?!!



Anjie 05/04/2012 08:26

je passe, pas envie de cela en ce moment !

l'or des chambres 19/04/2012 12:16



Alors il vaut mieux passer en effet !!



Présentation

  • : Le blog de l'or
  • : Je suis une jeune femme passionnée de littérature... Mon blog sera surtout un concentré de ma plus grande passion : la lecture... Il y aura aussi quelques touches de peintures, de cinéma, de musiques et un peu de ma vie aussi... L'Or des Chambres pour un hommage à la très grande Françoise Lefèvre dont j'emprunte le titre d'un de ses livres.
  • Contact

Lectures (et défis) en cours

" Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'oeuvre" Anatole France, phrase lue chez l'Irrégulière 

 

Wikio - Top des blogs - Littérature  

      

 Découvrez Hellocoton      

 

 I ♥ mon libraire

 Gaëlle la libraire     

 

Meuse l'oubli

Meuse l'oubli 

 

Nos vies désaccordées

Nos vies désaccordées

 

Ariel

Ariel de Sylvia Plath       

 

Le Docteur Jivago

Le docteur Jivago pour "Un hiver en Russie" (jusqu'au 21 mars) avec Touloulou   

 

Ernest et Célestine - Le roman d'Ernest et Célestine  

Le roman d'Ernest et Célestine dont je fais la lecture à PetitDernier tous les soirs 

 

Par ici, c'est chaque jour une nouvelle photo de Doisneau, Atelier Robert Doisneau

 

Par là, le Bonheur du jour 

Recherche

J'aimerais lire très bientôt...

 

Rose-Aimée - Rose-Aimée, T1

Rose Aimée T1

 

Shutter island

Shutter Island

 

L'arbre du père

L'arbre du père    

 

Les ignorants

Les ignorants 

Archives

Lectures communes

Les mains nues

Les mains nues de Simonetta Greggio avec Laure

Pour le 27 mai

 

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T2 

Le seigneur des anneaux tome 2, les deux tours

Décembre avec Za et Malou 

 

Villa Amalia

Villa Amalia

avec George

 

Une adoration

Une adoration

avec George

 

 

 

Derniers coups de coeur

Sous la glace

Sous la glace

 

 

Les femmes du braconnier

 

La terre fredonne en si bémol

 

Cent ans

 

Le canapé rouge

 

Les insurrections singulières

     

Fugue 

  

Garden of love

 

Jours de juin

 

Le coeur cousu

 

Julius Winsome

 

  Le reste est silence

 

 Le treizième conte

 

Mademoiselle Chambon

Billets à venir

Twilight - Twilight, T4

Twilight T4

 

Twilight - Twilight, T3

Twilight T3

 

Twilight - Twilight, T2

Twilight T2

 

Twilight - Twilight, T1

Twilight T1

 

La fois où je suis devenu écrivain

Là fois où je suis devenu écrivain

 

Un temps fou

Un temps fou

 

Sac d'os

Sac d'os

 

L'enlèvement

L'enlèvement

 

Cette nuit-là

Cette nuit là

 

Hunger Games - Hunger Games, T3

Hunger games T3

 

Les demeurées

Les demeurées

 

Hunger Games - Hunger Games, T2

Hunger games T2

 

Eux sur la photo

Eux sur la photo

 

Habibi

Habibi (BD)

 

Paradise

Paradise

 

Les trois lumières

Les trois lumières

 

Thérapie

Thérapie

 

Orgueil et préjugés

 

Hunger Games - Hunger Games, T1

Hunger Games

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T1

Le seigneur des anneaux T1

 

La reine des délices

La reine des délices

 

Fais-moi peur

Fais moi peur

 

Sous la glace

Sous la glace

 

Eloge de la faiblesse

Eloge de la faiblesse

 

Winter

Winter

 

Je ne suis pas celle que je suis

Je ne suis pas celle que je suis

 

Chienne de vie

Chienne de vie

 

La vieille anglaise et le continent

La vieille Anglaise et le continent

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T3

Le sommet des Dieux, tome 3

 

Sobibor

Sobibor

 

Les oreilles de Buster

les oreilles de Buster

 

 New York, journal d'un cycle

New York, journal d'un cycle

 

Le premier été 

Le premier été

 

 Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T2

Le sommet des dieux T2

 

L'odeur du figuier, un parfum de délicieuse mélancolie

L'odeur du figuier

 

0.4

0.4

 

Les collines du tigre

Les collines du tigre

 

Miel et vin

Miel et vin

 

Un certain vertige

 

Le blues des Grands Lacs

Le blues des grands lacs

 

Quinze kilomètres trois

Quinze kilomètres trois

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T1

Le sommet des dieux T1

 

L'échappée belle

L'échappée belle

 

  Les années douces - Les années douces, T2

Les années douces T2

 

Le caveau de famille

Le caveau de famille

 

Le mec de la tombe d'à côté

Le mec de la tombe d'à côté

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Rosa Candida

Rosa Candida

 

Azilis l'épée de la liberté

Azilis l'épée de la liberté

 

Ouragan

Ouragan

 

Les tendres plaintes

Les tendres plaintes     

Challenges 2013

tour-du-monde-1

Le tour du monde en 8 ans

 

Challenge Irlande : illimité !!

 

Fin : 31 Juillet 2013

 

objectif-pal-001[1]

Objectif PAL Noire by L'Or et George ; illimité

 

http://img15.hostingpics.net/pics/279733ILEDESERTE2.jpg

Fin : 01 Août 2013 (ou plus)

 

   

Fin : 30 septembre 2013

 

Fin : 30 juin 2013

 

Il viaggio

Fin : 31 Octobre 2013

 

Fin : Décembre 2013 (prolongation) 

 

Challenge littéraire

Repris par Anne 

Fin 31 décembre 2013     

 

Liste des participants

Fin : novembre 2013  

 

challenge gilmore girls 2013

Repris par Touloulou

Date de fin : 08 octobre 2014 

 

challengeQuatreSaisons    

Prolongation jusqu'au 21 décembre 2013

 

dc3a9fi_scandinavie_blanche

            3/5 Ici et  et

Fin : 31 décembre 2013 Repris par Lystig 

 

Fin : 28 Juillet 2013

 

logonaturewriting1 

-/5

Fin : décembre 2012 (Folfaerie m'a donné une prolongation pour cette année, merci à elle !!)

 

  Challenge Colette

-/3

Fin : 23 Septembre 2013 (Prolongation) 

 

Ici, et là 

3/3

Fin : 21 Juin 2013

 

Femmes du mondel ogo  

Cent ans Wassmo

La terre fredonne en si bémo l- Strachan

Les femmes du braconnier - Pujade Renaud

Fin : décembre 2012 (renouvelable)    

 

2/10 Re-Prolongation du challenge :

Fin : 05 avril 2014  

 

Prolongation du challenge

Fin : 30 septembre 2013    

Index auteurs


Agus Milena - Battement d'ailes

Ahern Cecelia - Un cadeau du ciel

Beckett Bernard - Genesis

Benameur Jeanne - Les insurrections singulières

Bertholon Delphine - L'effet Larsen

Brisac Geneviève - 52 ou la seconde vie

Cabasson Armand - La reine des mots

 Calvetti Paola -L'amour secret

Chabrol Caroline - Sous les cahiers, la mort

Cohen Welgryn Myriam - Mères - Myriam Cohen Welgryn
Constantine Barbara - A mélie, sans mélo

Delaflotte Mehdevi Anne - Fugue

Dickens Charles - Un chant de Noël
Divakaruni Chitra Banerjee -Ma soeur, mon amour

Donovan Gérard -Julius Winsome

Estibal Sylvain - Le dernier vol de Lancaster
Ferney Alice - Paradis conjugal
Giraudeau Bernard - Cher amour

Girerd Jacques Rémy, Benoît Chieux - L'enfant au grelot  (album enfant)
Glass Julia - Jours de juin

Guelfenbein Carla - Le reste est silence

Haasse Hella S. -La source cachée
Hannah Kristin - La magie du bonheur

Henrichs Bertina -La joueuse d'échecs 

Herry Jeanne - 80 étés

Hobbie Holly - Juste à temps pour Noël - Holly Hobbie (album enfant) 
Holder Eric - Mademoiselle Chambon

Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 1
Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 2

Kingsolver Barbara - Un été prodigue

Kortepeter Paul et Susan Wheeler - Youpi, pas d'école  (album enfant)
Lemoine Annie - Les heures chaudes

Lethielleux Maud - Dis oui, Ninon
Levraud Murielle - Le soir autour des maisons 

Malte Marcus - Garden of love

Martinez Carole - Le coeur cousu

Matheson Richard - Je suis une légende

Mazurel Claire et Marie H. Henry - Demain c'est Noël (album enfant)
Mégnin Jean-Philippe - La voie marion

Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes

Miller Rebecca - Les vies privées de Pippa Lee 

Moning Karen Marie - Fièvre noire

Mosse Kate - Les fantômes d'hiver

Picasso Marina - Grand-père
Rice Luanne - Les carillons du bonheur
Ryan Carrie -La forêt des damnés

Sampioro Dominique - La petite présence
Scholes Katherine - Les amants de la terre sauvage

Setterfield Diane - Le treizième conte
Sigurdardottir Steinnunn - Le Cheval Soleil
Tardieu Laurence - Comme un père

Vann David - Sukkwan Island   
Vigan Delphine De - No et moi

Woolf Virginia - Mrs Dalloway