Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 12:33


Un petit livre dont je n'attendais pas grand chose ayant lue quelques billets, plutôt tièdes, sur la blogosphère. Pourtant il a été une très belle surprise.
Je n'ai, malheureusement, pas eu l'occasion de voir le film. Mais j'ai bien l'intention de le voir très vite...
Bon, l'histoire, je pense que tout le monde la connaît. Je vous mets tout de même le 4ième de couverture :

" Antonio est maçon, il mène une vie tranquille en compagnie de sa femme Anne-Marie et de leur fils Kevin. Un jour, il va chercher Kevin à l'école et rencontre l'institutrice, mademoiselle Chambon. Entre eux, peu de mots, mais ils sont de ces êtres qui se reconnaissent sans se parler. Quelque temps après, elle lui demande de venir remplacer une fenêtre chez elle...
Magnifique roman d'amour, tragique et dérisoire réalité de la vie : il est toujours trop tôt, ou trop tard, et l'on passe à côté de l'essentiel. Le drame, c'est d'en être conscient. "

La dernière phrase est une bonne introduction à ce roman.
C'est un livre délicat, pudique et très émouvant. Une histoire d'amour tout en retenue et en finesse.
Il m'a fallu quelques pages pour pouvoir entrer dans ce livre. Je n'ai pas, tout de suite, été convaincue. Mais quelques pages plus loin j'étais cuite.
C'est un très beau livre que je vous conseille vraiment de lire. Et je pense que, d'avoir vu le film, n'est pas du tout un frein à cela. Au contraire... Les personnages n'en auront que plus de chair et de clarté. J'avais, tout du long de ma lecture, l'image de Sandrine Kiberlain, je trouve qu'elle fait une très émouvante Mademoiselle Chambon. Tout en délicatesse... 
C'est un tout petit livre (157 pages) que j'ai lue en un week end. Me retenant de ne pas le lire trop vite pour faire durer le plaisir.

Champs de blé
 Champagne-Ardenne - Montmirail - Marne

Tout se passe dans un petit village, un petit bourg de province :

" Le soleil de cette fin d'après midi, printanière avant l'heure, jetait un éclat joyeux sur les facades en brique rouge, les durs balcons de ciment. Antonio, quoiqu'il eût connu Montmirail depuis l'enfance, n'aimait pas la ville sans grâce. Il ressentait parfois, à la faveur d'un souvenir ou d'un instant comme celui-ci, une espèce de sympathie pour l'endroit. Cela s'arrêtait vite là.
Il faut avoir grandi, puis vivre dans un même bourg de la province profonde pour éprouver le poids de l'enlisement, les grandes espérances ramenées aux proportions d'un compte bancaire, l'ennui auquel on n'échappe plus que par d'infimes détails : un magasin qui ouvre, la fermeture d'un ancien, le vote, au conseil municipal, d'une nouvelle fontaine"

La première fois qu'ils se retrouvent seuls tout les deux, c'est lorsque Antonio vient réparer la fenêtre de Mademoiselle Chambon :

" Non, il ne voulait pas de vin. Il examinait à présent la fenêtre. Vous feriez mieux d'appeler une entreprise, mademoiselle, disait-il, vous auriez au moins un devis et qui sait, sur présentation de la facture, si vous n'arriveriez pas à vous faire rembourser, ne serait-ce qu'une partie ?
Elle, elle observait sa nuque, son cou tellement droit dans le contre-jour, ses épaules larges. Seigneur, l'envie de se nicher là-dedans.../...
Il osait la regarder, elle n'éprouvait plus le besoin de rire nerveusement, il aimait ses yeux redevenus graves, elle se disait qu'il fallait faire quelques chose, tout de suite, pour casser ce lien entre eux.
Lui s'étonnait de pouvoir constater qu'elle avait des cernes, une peau presque diaphane, un visage aigu, des cheveux tirés, et, simultanément, de ne pas en tenir compte. Au contraire, la regardant, il pensait à l'été. Elle rirait, et les cheveux dénoués, tout autour d'elle, brouilleraient le soleil d'une fin d'après midi.../...
Quand il fut parti, elle s'empara bravement de la bouteille de vin, et en but une rasade, à même le goulot. Trois mille balles. Ce n'est rien. J'emprunterai.
Et stop, de se mentir.
Cette fois, c'est clair, je suis amoureuse. "

Et pourtant il ne s'est absolument rien passé entre eux. Mais l'attirance qu'ils ressentent est indéniable.
Et il reviendra chez elle, continuer son travail. Lors du repas frugal qu'il a apporté dans sa gamelle (il refusera qu'elle lui fasse un repas) :

" Le dessert : trois figues sèches dans du papier suiffé. Il se tourna vers elle pour lui en proposer une, qu'elle refusa dans un geste absent. Le papier crissait comme s'il avait enfermé des fruits de grande valeur. Regardant Antonio mordre dedans, elle avait des visions de jardins, de caves fraîches en été, d'ombre sous les tilleuls, de rivières. "

Va suivre alors ce superbe passage :

" Vous savez ce qui me plairait ? demanda-t-il.
Une bière ? Un alcool ? Elle levait les yeux de son livre. Elle avait attendu ce moment. Elle n'avait rempli le Frigidaire, deux jours auparavant, qu'en prévision de ça.
C'est stupide... Il souriait. J'ai presque fini, et je pensais... Ce serait un air... Enfin, vous n'appelez peut-être pas ça un air... Il montrait le violon. Je n'ai jamais vu ça qu'à la télévision.
D'accord, dit-elle.
Elle ne travaillait plus, depuis des années, que sur le violon muet. Bon, dit-elle encore, tandis qu'elle resserrait le crin de l'archet, et, dans le même temps qu'elle vérifiait la tenue sous le menton, accordait l'instrument, oui, je vais vous jouer quelque chose.

Quand il partit, en fin d'après-midi, elle tira d'une pile de livres une minicassette et la lui offrit. Elle l'avait enregistrée, dans le temps, lors d'une diffusion sur France-Musique. Sur la boite, tracé de sa belle écriture scolaire, on pouvait lire Bartok, sonate pour violon seul. Elle venait de lui en interpréter un morceau, pas la chaconne, cependant, et pas l'adagio, trop difficiles.
Lorsqu'il eut fini de ranger ses outils dans la voiture et qu'il s'assit au volant, il la glissa dans l'autoradio.
Deux ou trois kilomètres seulement le séparaient de chez lui. Au moment où il reconnut le passage qu'elle avait joué, un petit chemin de terre s'ouvrait à droite de la route. Il s'y engouffra. C'était un de ces sentiers dont même les cadastres ne gardent pas la trace, et qui ne servent qu'à amener les tracteurs un champ plus loin. Il n'aboutissait à rien, c'est à dire au sommet de la colline, d'où l'on pouvait voir, au-delà de l'étendue du blé qui commençait à se former, Montmirail.
Le vent, ridait le blé comme de l'eau. Montmirail d'ici, tenait dans la main, une cité fragile, tout à coup, flanquée sous tant de ciel bleu. Il rembobina la cassette, moteur à l'arrêt cette fois, appuya sur "play" quand il jugea qu'il y était. Augmenta le volume.
Plus tard, souvent, il reviendra au bout de ce chemin. Le blé mûrira, des orages autont crée des verses dans les épis. Puis, la moissonneuse passée, ce sera sur les chaumes que planera la sonate pour violon seul, toutes portières ouvertes, tandis qu'il verra les cheveux courts et noir effleurer l'instrument, enfin ce sera sur la terre nue, remuée à grosses mottes, épaisse, huileuse presque, des corbeaux s'y abattront, mais là, ce sera l'hiver, et la chape posée sur le souvenir de mademoiselle Chambon regardant comme lui les champs en juillet. Montmirail, au loin, s'allume, la nuit tombe. "

N'est ce pas là un passage magnifique ???
Je vous l'ai dit ; c'est un petit livre tout en finesse, tout en délicatesse.
Je trouve que c'est là une superbe image de l'amour.
L'amour qui est là, mais qui ne demande rien...
Un des plus beaux passages du roman.
J'espère vous avoir vraiment donné envie de lire ce livre. C'est une petite merveille dont il serait dommage de passer à côté.
Moi, j'ai été séduite.
Il n'y a aucune raison de vous en priver, le nombre de pages fait que vous le lirez très vite. Et son prix est tout petit (en poche, "j'ai lu").
Très belle lecture.
Je ne résiste pas à l'idée de vous offrir ce morceau de violon :
 

Bartok, sonate pour  violon seul.

Partager cet article

Repost 0
l'or des chambres - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Anis 19/08/2011 12:36


J'avais beaucoup aimé ce livre que j'avais lu il y a quelques années, avant la sortie du film que j'ai trouvé beaucoup moins bien. J'aime les rencontres improbables qui défie les conventions
sociales, car on se rencontre souvent dans les mêmes milieux.


l'or des chambres 25/08/2011 15:47



Un très beau livre dont j'ai un très bon souvenir... J'ai vu le film depuis et je l'ai bien aimé aussi... Bien sûr il ne sera jamais aussi troublant que le livre... Mais tout de même, les acteurs
sont très bien j'ai trouvé... ça ne devait pas être évident à tourner...



sylvie 02/12/2010 15:05


J'avoue ne pas avoir vraiment accroché au livre, ni au film d'ailleurs...
Quand j'ai lu la Baïne du même auteur, j'ai également été déçue. Par contre j'ai bien aimé "De loin, on dirait une ile."


l'or des chambres 08/12/2010 15:35



Oh zut alors !!! Le film, je ne l'ai pas encore vue... Mais, vraiment, le livre a été une très belle surprise, je l'ai beaucoup aimé ! Je n'ai pas lue d'autres livres de cet auteur alors je ne
peux pas comparer...



Didi 04/05/2010 11:21


Je n'ai pas lu le livre mais je me suis profondément ennuyée au cinéma ...
Une déception pour moi.


l'or des chambres 05/05/2010 21:18



C'est vrai ? J'ai beaucoup aimé le livre et mon homme m'a acheté le film, mais je n'ai pas encore eu le temps de le voir. Me connaissant je ne pense pas que je m'ennuierais...


Mais je te comprends, c'est toujours rageant une déception !



callophrys 29/04/2010 12:59


le film(desolee...je croyais que tu l'avais vu depuis le temps)
http://decoupsdecoeurenpassions.over-blog.com/article-mademoiselle-chambon-38167748.html

le livre

http://decoupsdecoeurenpassions.over-blog.com/article-mademoiselle-chambon-de-eric-holder-38218583.html

A bientot


l'or des chambres 30/04/2010 14:24



Pas grave !!!


Merci pour les liens, je suis allé lire tes billets... Toi aussi tu es très enthousiaste à ce que je vois... Je trouve que c'est une superbe histoire d'amour... toute en retenue et en émotions...


A bientôt



callophrys 28/04/2010 22:26


je reviens pour dire qu'il y a quand meme une tres grosse difference entre le film et le livre...dans le film ils cedent à leur amour, pas dans le livre...et c'est encore plus desesperant à mon
sens,non?


l'or des chambres 29/04/2010 10:40



Là je ne peux pas m'avancer, comme je te le disais je n'ai pas vu le film ! (bon, maintenant je SAIS qu'ils vont cèder dans le film, contrairement au livre... ()


A bientôt



Présentation

  • : Le blog de l'or
  • Le blog de l'or
  • : Je suis une jeune femme passionnée de littérature... Mon blog sera surtout un concentré de ma plus grande passion : la lecture... Il y aura aussi quelques touches de peintures, de cinéma, de musiques et un peu de ma vie aussi... L'Or des Chambres pour un hommage à la très grande Françoise Lefèvre dont j'emprunte le titre d'un de ses livres.
  • Contact

Lectures (et défis) en cours

" Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'oeuvre" Anatole France, phrase lue chez l'Irrégulière 

 

Wikio - Top des blogs - Littérature  

      

 Découvrez Hellocoton      

 

 I ♥ mon libraire

 Gaëlle la libraire     

 

Meuse l'oubli

Meuse l'oubli 

 

Nos vies désaccordées

Nos vies désaccordées

 

Ariel

Ariel de Sylvia Plath       

 

Le Docteur Jivago

Le docteur Jivago pour "Un hiver en Russie" (jusqu'au 21 mars) avec Touloulou   

 

Ernest et Célestine - Le roman d'Ernest et Célestine  

Le roman d'Ernest et Célestine dont je fais la lecture à PetitDernier tous les soirs 

 

Par ici, c'est chaque jour une nouvelle photo de Doisneau, Atelier Robert Doisneau

 

Par là, le Bonheur du jour 

Recherche

J'aimerais lire très bientôt...

 

Rose-Aimée - Rose-Aimée, T1

Rose Aimée T1

 

Shutter island

Shutter Island

 

L'arbre du père

L'arbre du père    

 

Les ignorants

Les ignorants 

Archives

Lectures communes

Les mains nues

Les mains nues de Simonetta Greggio avec Laure

Pour le 27 mai

 

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T2 

Le seigneur des anneaux tome 2, les deux tours

Décembre avec Za et Malou 

 

Villa Amalia

Villa Amalia

avec George

 

Une adoration

Une adoration

avec George

 

 

 

Derniers coups de coeur

Sous la glace

Sous la glace

 

 

Les femmes du braconnier

 

La terre fredonne en si bémol

 

Cent ans

 

Le canapé rouge

 

Les insurrections singulières

     

Fugue 

  

Garden of love

 

Jours de juin

 

Le coeur cousu

 

Julius Winsome

 

  Le reste est silence

 

 Le treizième conte

 

Mademoiselle Chambon

Billets à venir

Twilight - Twilight, T4

Twilight T4

 

Twilight - Twilight, T3

Twilight T3

 

Twilight - Twilight, T2

Twilight T2

 

Twilight - Twilight, T1

Twilight T1

 

La fois où je suis devenu écrivain

Là fois où je suis devenu écrivain

 

Un temps fou

Un temps fou

 

Sac d'os

Sac d'os

 

L'enlèvement

L'enlèvement

 

Cette nuit-là

Cette nuit là

 

Hunger Games - Hunger Games, T3

Hunger games T3

 

Les demeurées

Les demeurées

 

Hunger Games - Hunger Games, T2

Hunger games T2

 

Eux sur la photo

Eux sur la photo

 

Habibi

Habibi (BD)

 

Paradise

Paradise

 

Les trois lumières

Les trois lumières

 

Thérapie

Thérapie

 

Orgueil et préjugés

 

Hunger Games - Hunger Games, T1

Hunger Games

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T1

Le seigneur des anneaux T1

 

La reine des délices

La reine des délices

 

Fais-moi peur

Fais moi peur

 

Sous la glace

Sous la glace

 

Eloge de la faiblesse

Eloge de la faiblesse

 

Winter

Winter

 

Je ne suis pas celle que je suis

Je ne suis pas celle que je suis

 

Chienne de vie

Chienne de vie

 

La vieille anglaise et le continent

La vieille Anglaise et le continent

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T3

Le sommet des Dieux, tome 3

 

Sobibor

Sobibor

 

Les oreilles de Buster

les oreilles de Buster

 

 New York, journal d'un cycle

New York, journal d'un cycle

 

Le premier été 

Le premier été

 

 Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T2

Le sommet des dieux T2

 

L'odeur du figuier, un parfum de délicieuse mélancolie

L'odeur du figuier

 

0.4

0.4

 

Les collines du tigre

Les collines du tigre

 

Miel et vin

Miel et vin

 

Un certain vertige

 

Le blues des Grands Lacs

Le blues des grands lacs

 

Quinze kilomètres trois

Quinze kilomètres trois

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T1

Le sommet des dieux T1

 

L'échappée belle

L'échappée belle

 

  Les années douces - Les années douces, T2

Les années douces T2

 

Le caveau de famille

Le caveau de famille

 

Le mec de la tombe d'à côté

Le mec de la tombe d'à côté

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Rosa Candida

Rosa Candida

 

Azilis l'épée de la liberté

Azilis l'épée de la liberté

 

Ouragan

Ouragan

 

Les tendres plaintes

Les tendres plaintes     

Challenges 2013

tour-du-monde-1

Le tour du monde en 8 ans

 

Challenge Irlande : illimité !!

 

Fin : 31 Juillet 2013

 

objectif-pal-001[1]

Objectif PAL Noire by L'Or et George ; illimité

 

http://img15.hostingpics.net/pics/279733ILEDESERTE2.jpg

Fin : 01 Août 2013 (ou plus)

 

   

Fin : 30 septembre 2013

 

Fin : 30 juin 2013

 

Il viaggio

Fin : 31 Octobre 2013

 

Fin : Décembre 2013 (prolongation) 

 

Challenge littéraire

Repris par Anne 

Fin 31 décembre 2013     

 

Liste des participants

Fin : novembre 2013  

 

challenge gilmore girls 2013

Repris par Touloulou

Date de fin : 08 octobre 2014 

 

challengeQuatreSaisons    

Prolongation jusqu'au 21 décembre 2013

 

dc3a9fi_scandinavie_blanche

            3/5 Ici et  et

Fin : 31 décembre 2013 Repris par Lystig 

 

Fin : 28 Juillet 2013

 

logonaturewriting1 

-/5

Fin : décembre 2012 (Folfaerie m'a donné une prolongation pour cette année, merci à elle !!)

 

  Challenge Colette

-/3

Fin : 23 Septembre 2013 (Prolongation) 

 

Ici, et là 

3/3

Fin : 21 Juin 2013

 

Femmes du mondel ogo  

Cent ans Wassmo

La terre fredonne en si bémo l- Strachan

Les femmes du braconnier - Pujade Renaud

Fin : décembre 2012 (renouvelable)    

 

2/10 Re-Prolongation du challenge :

Fin : 05 avril 2014  

 

Prolongation du challenge

Fin : 30 septembre 2013    

Index auteurs


Agus Milena - Battement d'ailes

Ahern Cecelia - Un cadeau du ciel

Beckett Bernard - Genesis

Benameur Jeanne - Les insurrections singulières

Bertholon Delphine - L'effet Larsen

Brisac Geneviève - 52 ou la seconde vie

Cabasson Armand - La reine des mots

 Calvetti Paola -L'amour secret

Chabrol Caroline - Sous les cahiers, la mort

Cohen Welgryn Myriam - Mères - Myriam Cohen Welgryn
Constantine Barbara - A mélie, sans mélo

Delaflotte Mehdevi Anne - Fugue

Dickens Charles - Un chant de Noël
Divakaruni Chitra Banerjee -Ma soeur, mon amour

Donovan Gérard -Julius Winsome

Estibal Sylvain - Le dernier vol de Lancaster
Ferney Alice - Paradis conjugal
Giraudeau Bernard - Cher amour

Girerd Jacques Rémy, Benoît Chieux - L'enfant au grelot  (album enfant)
Glass Julia - Jours de juin

Guelfenbein Carla - Le reste est silence

Haasse Hella S. -La source cachée
Hannah Kristin - La magie du bonheur

Henrichs Bertina -La joueuse d'échecs 

Herry Jeanne - 80 étés

Hobbie Holly - Juste à temps pour Noël - Holly Hobbie (album enfant) 
Holder Eric - Mademoiselle Chambon

Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 1
Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 2

Kingsolver Barbara - Un été prodigue

Kortepeter Paul et Susan Wheeler - Youpi, pas d'école  (album enfant)
Lemoine Annie - Les heures chaudes

Lethielleux Maud - Dis oui, Ninon
Levraud Murielle - Le soir autour des maisons 

Malte Marcus - Garden of love

Martinez Carole - Le coeur cousu

Matheson Richard - Je suis une légende

Mazurel Claire et Marie H. Henry - Demain c'est Noël (album enfant)
Mégnin Jean-Philippe - La voie marion

Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes

Miller Rebecca - Les vies privées de Pippa Lee 

Moning Karen Marie - Fièvre noire

Mosse Kate - Les fantômes d'hiver

Picasso Marina - Grand-père
Rice Luanne - Les carillons du bonheur
Ryan Carrie -La forêt des damnés

Sampioro Dominique - La petite présence
Scholes Katherine - Les amants de la terre sauvage

Setterfield Diane - Le treizième conte
Sigurdardottir Steinnunn - Le Cheval Soleil
Tardieu Laurence - Comme un père

Vann David - Sukkwan Island   
Vigan Delphine De - No et moi

Woolf Virginia - Mrs Dalloway