Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 12:25

La voie Marion   coeur[1] Gros coup de coeur

 

 Le mot de l'éditeur :

Marion a réalisé son rêve : elle a ouvert sa librairie, bien à elle, au coeur du Chamonix de ses vacances de petite fille.

Elle croit à la promesse d'une vie heureuse, avec son guide de mari. Au fil du temps, pourtant, le ciel s'assombrit au-dessus des neiges éternelles.

Et encore... elle ne sait pas ce que le passé lui réserve.

" Ce qui me fascinait le plus, ce qui m'attirait comme la lampe du jardin attire le papillon de nuit, c'étaient les grandes neiges d'altitude, les pentes lascines qui mènent aux cols, les arêtes dessinées, comme un corps de femme qui filent dans un ciel d'indigo.

La neige toujours... La neige éternelle..."

 



Marion aime les livres, les pages, l'odeur de la colle et de l'encre.

Lui est un amoureux de l'immensité de la montagne et des neiges éternelles.

Ces deux là se rencontrent et leurs coeurs battent plus fort.

Une atmosphère feutrée, douce, sereine et paisible

Mais tout ceci ne dure pas évidemment, ça serait trop simple...

Leur amour rencontre des obstacles, des bosses et des dénivelés...

Cela accroche, cela résiste...

Il y a quelque chose de très fort dans ce petit livre (j'aurais bien lu quelques pages de plus...)

Quelque chose de l'ordre de la vie et de l'amour...

Quelque chose qui a un goût amer, un goût qui a du mal à passer...

Et pourtant, au début, il y a le miel et le sucre des premiers temps et la douceur d'une rencontre belle et vraie...

Il y a un homme et une femme de passion...

Il y a l'éternité des grands glaciers qui portent des noms bizarres : les Aiguilles, les Petits et Grands Charmoz, le Grépon, Blaitière, les Ciseaux, le Fou...

Vous sentirez l'odeur de la neige, enivrante...

Lisez le, c'est un petit bijou...

Une écriture délicate et ciselée...

Un vrai bonheur de lecture...



" Je me suis laissée aller avec délices dans la torpeur délicate qui naît du sentiment de ne plus être seule. J'ai dégusté jusqu'à l'ivresse la volupté d'une présence chaude près de moi, pour moi. Je n'ai jamais eu aucune réticence à le voir s'approprier mon chalet, au contraire ; et pourtant... et pourtant, bien plus que la "vraie" maison d'Annecy, c'était mon terrier ; mon antre, mon fief, mon territoire. Toute petite, j'avais noué avec cette maison magique des liens absolus. Parce qu'elle était, hors du temps, l'asile des vacances ; parce qu'elle ouvrait sur le plus délirant des paysages ; parce qu'on y voyait naître les tempêtes ; parce qu'elle était en bois, comme dans les livres d'histoires...

Il est arrivé, et il a fait partie de tout ça, parce que j'avais envie qu'il en fasse partie. "



" J'aime bien l'hiver. Je crois que quand on aime la nature on aime l'hiver. Du moins le vrai, celui d'ici, dans les montagnes ; parce que la grisaille et la pluie lancinante qui durent des semaines, merci bien... Non, ici, hiver ça veut dire les Aiguilles tout emmitouflées, les mélèzes tout givrés, les lumières des magazins dans les rues toutes blanches le soir, le vrai pays du Père Noël... "



" Il faisait grand beau, et j'ai senti le miracle opérer dès qu'on a eu quitté le Grand Balcon et tourné le dos au monde de la balade ordinaire. Sur le sentier, j'étais encore dans la vie normale ; en montant vers le glacier des Nantillons, sous le ciel très pur et pâlissant d'une aube d'octobre, j'entrais dans les livres de mon père, les livres qu'on sortait avec respect, après avoir demandé la permission, de la bibliothèque de noyer auburn ; les livres aux pages écrues et à la couverture enrichie d'une belle photographie en gris et blanc, les livres dont l'odeur de papier doucement vieilli semblait emplir la chambre dans la lumière blonde de la lampe de chevet. "



Je pense que c'est le livre à ne pas louper de cette rentrée littéraire, un livre qui se démarque un peu par son originalité, il ne faudrait pas qu'il passe inaperçu...

Il vous faut le sortir de l'ombre et lui donner le succès qu'il mérite...



Sa page chez l'éditeur : le dilettante.

Et merci à Cécile qui m'a donné envie de le lire.



RAT_logo Lu pour le Read a Thon



 Challenge 1% littéraire : 2/7





 

 

 

 

 

Repost 0
l'or des chambres - dans Littérature
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 14:33

logo_radio_blogueur

 

Sur une idée excellente de Leiloona !!!

 Vous connaissez la grande importance qu'à la musique dans ma vie... Je ne pouvais que participer à cette grande aventure.

L'idée est la suivante : nous avons tous un titre que nous écoutons, un titre que nous adorons et que nous aurions envie de partager.

Le but sera du publier un billet avec notre morceau du moment.

Et Leiloona se chargera de répertorier les différents liens et elle fera une playlist de tous ces titres...

Cette playlist portera le nom de "la radio des blogueurs" !!!

Cela nous permettra donc de  découvrir pleins de nouveaux titres...

N'est ce pas une belle idée ?

Vous pouvez participer une fois par mois ou plus encore, en fait, quand vous le voudrez...

 

Voilà donc ma première participation :

 

 

J'adore Sia !!!

Repost 0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 12:51

Taggué par Sabbio, il s'agit de citer très vite, sans trop réfléchir les quinze auteurs qui vous viennent à l'esprit...

Et qui ont une place importante dans votre coeur, bien sûr !!!

 

       

 

       

 

       

 

   

 

(Légende des photos ; de gauche à droite et en descendant :

Françoise Lefèvre (2 photos), Anaïs Nin, Virginia Woolf, Marguerite Duras,

Claudie Gallay, Assia Djebar, Pierrette Fleutiaux, Nancy Huston, Philippe Claudel,

Dominique Mainard, Nuala O'Faolain, Simonetta Greggio, Laurie Colwin, Colette

et Léo Ferré)

 

 

Françoise Lefèvre

Claudie Gallay

Assia Djebar

Pierrette Fleutiaux

Nancy Huston

Philippe Claudel

Marguerite Duras

Virginia Woolf

Anaïs Nin

Dominique Mainard

Nuala O'Faolain

Simonetta Greggio

Leo Ferré

Laurie Colwin

Colette

 

 Pour moi, le grand auteur c'est lui !!!

 

Bonne journée.

Et je taggue Lily, Anne, Za, Juliette, Michel, Val, Allie, Nanne, Saxaoul, Pascale, GeorgeRichard, Marie L., Brize et Cécile

Et merci à Sabbio !!!

Repost 0
l'or des chambres - dans Tags
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 12:18

Désormais je tiendrais une liste sur cet album photo de tous les titres qui me tentent... Cette petite liste se remplira au fur et à mesure de mes envies...

Pour celles (et ceux) qui seraient un peu dans le flou ; la L.A.L. n'est pas à confondre avec la P.A.L.

La P.A.L. est la pile à lire, les livres qui m'attendent donc sur ma table de chevet ou dans ma bibliothèque.

La L.A.L. est la liste à lire, des livres qui ne sont pas en ma possession mais que j'aimerais acquérir, ou prendre à la bibliothèque, ou recevoir en partenariat...

 

Une liste qui grandit, fructifie au gré de mes visites sur mes blogs de lectures chouchous, au gré de mes visites chez mon libraire, ou tout simplement vu dans un magazines.

 

Cet album photo est à chercher dans ma colonne de droite, juste en dessous de mes articles récents et de mes catégories.

Vous pouvez aussi cliquer ici. 

Alors, si vous cherchez des idées de lectures, n'hésitez pas à aller le consulter...

 

En voilà un petit échantillon :

 

L'indésirable  L'amour est une île  Lettres du père Noël  Une enfance de rêve  Le tour d'écrou

 

 

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 14:20

Gabriel Ferrier (merci à Lali)

 

Wuthering Heights (extrait)

 

"Avec fracas dehors le vent grondait
Dans le ciel pâli de l’automne,
Froide et drue, la pluie qui tombait à flots
Parlait d’hivers de tempête proches.

Bien trop pareils à ce morne soir.
Des soupirs, d’un chagrin plaintif —
Des soupirs d’abord — mais brefs,
Doux. Avec quelle douceur exhalés !
Des mots sauvages d’une vieille chanson,
Indéfinie, sans nom —

“C’était le printemps, car l’alouette chantait.”
Ces mots-là créaient une magie —
Ils descellaient une source profonde
Qu’Absence ni Distance ne peuvent tarir.

Dans la tristesse d’un gris novembre
Ils disaient la musique de mai —
Ils ranimaient la braise mourante
D’une ferveur qui ne s’éteindrait

Éveillez sur toutes mes chères landes
Le vent dans sa gloire et son orgueil !
O appelez-moi des vallées et des montagnes,
Que je marche au bord du torrent !
Il s’est gonflé des premières neiges ;
Les rochers sont blanchis et glacés
Plus sombre ondoie autour la longue bruyère
Sur les fougères le soleil ne luit plus. "

 

Ceci est ma participation aux dimanches poétiques de Bockworm, la liste des participantes ici.

  

 

Bon dimanche !

 

Repost 0
l'or des chambres - dans Poésie
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 10:53

George Clausen (Merci à Ptitlapin)

 

Un super mois d'octobre je dois dire... Mais il est vrai que le Read a Thon m'a un peu (beaucoup) aidé !!!

 

Tout d'abord mon gros coup de coeur :

- Fugue de Anne Delaflotte Mehdevi   Fugue

Un livre délice, un livre au miel, un livre que j'ai adoré !!! Un livre tendre, moelleux, douillet. Qui fait parti de ceux qui dorlotent et qui ont une place particulière dans notre bibliothèque. (billet à suivre, j'avais déjà fait le billet mais il a été entièrement effaçé lors de ma publication...)

 

Encore des coups de coeur même s'ils sont un peu inférieurs à "Fugue" :

- L'effet Larsen de Delphine Bertholon   L'effet Larsen

Une très belle lecture... L'histoire de Nola qui a perdu son père, et qui maintient sa mère à la surface avec tout son courage et sa détermination... C'est une combattante Nola et elle court après la vie, refuse de se laisser faire...

 

- Le secret de Terabithia de Katherine Paterson    Le secret de Térabithia

Un livre jeunesse absolument magnifique, que j'ai fini en larmes... (billet à suivre)

 

- La voie marion de Jean Philippe Mégnin    La voie Marion

Là aussi un très beau livre. Une atmosphère feutrée, une histoire d'amour, des montagnes, un guide et une libraire... Et une écriture que j'aime beaucoup. Bref, tout pour me plaire !!! (billet à suivre)

 

- Fantômes d'hiver de Kate Mosse    Les fantômes d'hiver

Pour moi un petit délice de lecture et d'atmosphère ténébreuse... Il y a là un preux chevalier qui sauve une fragile jeune femme... un mystère et du danger, de la neige et encore de la neige et un village délicieusement décrit... Mais aussi les ravages de la guerre (toutes les guerres...)

 

J'ai beaucoup aimé aussi :

- Ouragan de Laurent Gaudé   Ouragan

Un grand livre, des personnages avec beaucoup d'épaisseur et un style percutant. (billet à suivre)

 

- Tideland de Mitch Cullin     

Un livre surprenant, un style inimitable... Noir... Très très noir... (billet à suivre)

 

J'ai aimé mais sans plus : 

 

- 80 étés de Jeanne Herry   80 étés

Un récit sensible écrit avec beaucoup de fraicheur, de sincérité, de naturel...

 

Et pour finir trois BD :

 

Sambre - Sambre, T5    La guerre des Sambre - La guerre des Sambre, T1    Les années douces - Les années douces, T1

(billets à suivre)

 

J'espère que le mois de novembre sera aussi prolifique...

A quand le prochain Read a Thon ???

 

 

 

Repost 0
l'or des chambres - dans Bilan du mois
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 17:07

           coeur[1]Petit coup de coeur mais coup de coeur

                                                                                                                               quand même !

 

Quatrième de couverture :

"La Grande Guerre a fauché toute une génération, tué net tant de futurs. Dans le cas de Freddie Watson, jeune Anglais du Sussex, elle lui a pris son frère bien-aimé et ce faisant, lui a volé la paix de l’esprit. Hanté par cette disparition, craignant pour sa santé mentale, il erre sans savoir comment échapper à cette douleur qui le paralyse.
Durant l’hiver 1928, Freddie voyage dans le Sud de la France, une autre région qui a vu couler trop de sang au cours des siècles, quand sa voiture quitte la route durant la tempête. Encore sous le choc, il s’enfonce en chancelant dans les bois et trouve refuge dans un village isolé. Là, lors d’une étrange soirée, il rencontre Fabrissa, une belle jeune femme qui pleure elle aussi toute sa génération perdue.
Au cours d’une seule et même nuit, Fabrissa et Freddie se confient mutuellement leur histoire. Au point du jour, Freddie se retrouve devant un mystère déchirant dont lui seul détient la clef. "

 

Lu durant le Read a Thon et c'est une excellente lecture pour cela... Un excellent page turner, un livre entrainant à souhait.

 

Freddie est en deuil. La guerre lui a volé son frère. Pour se changer les idées il décide de voyager, de partir pour la vallée de l'Ariège. Il prend donc sa voiture mais celle ci quitte la route. Pour son excuse il faut dire que la neige tombe drû.

 

" A peine avais-je parcouru plus d'un kilomètre qu'une rafale de neige fondue éclaboussait mon pare-brise. Je mis en marche l'essuie-glace, mais il ne fit que brouiller davantage ma vision. Abaissant ma vitre, je tendis la main pour essayer d'en enlever le plus gros avec mon mouchoir.

Une violente bourrasque de vent frappa l'Austin de plein fouet. Je rétrogradai de troisième en seconde, bien conscient que les pneus ne tiendraient pas si la neige fondue se transformait en glace. Un flocon de la taille d'une pièce de six pence se posa sur le capot, bientôt suivi de nombreux autres, et en l'espace de quelques secondes, du moins c'est ce qu'il me sembla, je me retrouvai en pleine tempête de neige. Elle tournoyait dans les spirales du vent puis se déposait en couche épaisse sur le toit de la voiture, m'enfermant dans un cocon de silence. "

 

Freddie est donc obligé de poursuivre à pied et encore vacillant et sans trop de force il marche dans le froid et trouve refuge dans un village complètement isolé.

Après avoir repris des forces dans une auberge il décide d'aller à cette fête où il est invité à se rendre par Mme Galy, la femme qui tient la pension.

Durant cette soirée étrange et mystérieuse il rencontre une jeune femme, Fabrissa, qui, elle aussi, pleure des êtres chers à son coeur...

 

Le reste il vous faudra le lire !!!

 

Il y a là l'histoire d'un preux chevalier qui sauve une fragile jeune femme...

Il y a là le mystère et le danger...

De la neige et encore de la neige...

Un village délicieusement décrit...
Et les ravages de la guerre (toutes les guerres...)

 

Comme dans le film "Les autres" tout est question d'atmosphère, d'ambiance. On a l'impression comme Freddie d'entrer dans un cocon ouaté de silence et de temps figé. Comme un arrêt sur image...

Ou encore mieux, comme un retour sur image
Cette petite pause dans ce village permettra à Freddie de retrouver des souvenirs d'enfance et de se rémémorer des moments passés avec son frère. Ce qui l'aidera à faire la paix avec lui même et de dire adieu à ce frère si aimé.

 

Pour moi un petit délice de lecture et d'atmosphère ténébreuse...

 

 
 " Quand je retournais à ma chambre après avoir macéré longtemps dans un bain bien chaud, un bon feu brûlait dans l'âtre. Sur l'effluve parfumé de résine de pin qui flottait dans la pièce, un souvenir vibrant me revint, celui de nos hivers dans le Sussex, quand j'étais un petit garçon et que George rentrait du collège pour passer les vacances de Noël avec nous.
Mme Galy avait apporté une lampe à pétrole qu'elle avait posée sur la table. Un plateau avec un verre et une bouteille à cul épais avait également fait son apparition sur la commode.
Tous ces petits détails formaient un décor sympathique et douillet.
Mes pantalons étaient pliés sur un séchoir à linge disposé en angle devant le feu ; ils étaient encore humides, mais en bonne voie d'être à nouveau portables. "
" C'était très beau, très calme. Eclairée par les flambeaux rougeoyants, la place de l'Eglise était déserte. Le sol durci déjà couvert de givre scintillait sous mes pieds. On aurait dit l'une de ces cartes de Noël décorées de petits cristaux brillants.../...
.../... L'air glacial me pinçait les joues et j'avais froid aux mains sans mes gants, aussi marchais-je à vive allure. Durant le peu de temps que je mis à traverser la place, une brume de montagne descendit bas sur le village, enveloppant tout d'une blancheur diaphane, mouvante. Elle s'enroulait autour des édifices, s'accrochait aux coins des rues. "
 
Elles l'ont lues aussi : Marylinm, Pimprenelle, Stephie et c'est tout ?

 RAT_logo Lu pour le Read a Thon

Logo Halloween 2.jpg (avec un petit jour de retard)
Repost 0
l'or des chambres - dans Littérature
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 12:36

Film interdit au moins de 12 ans

Réalisé par Alejandro Amenabar

Avec Nicole Kidman, Elaine Kassidy, Christopher Eccleston

Durée 1h45, Année de production 2001, disponible en DVD

 

Récompenses :

- Prix Fipresci lors du Festival international du film de Flandres 2001

- Prix du meilleur film d'horreur, meilleure actrice pour Nicole Kidman, meilleur second rôle fémin pour Fionnula Flanagan, par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 2002

- Prix du meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleure photographie, lors des Cinéma Writters Circle Awards 2002

- Prix Goya du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original, de la meilleure photographiz, du meilleur montage, des meilleurs décors et du meilleur son (Ricorda Steinberg, Tim Cavagin, Alfonso Raposo, Daniel Goldstein) en 2002

- Actrice de l'année pour Nicole Kidman, lors des London Critics Circle Film Awards 2002

(Source Wikipédia)

 

Synopsis : En 1945, la Seconde Guerre mondiale est terminée mais le mari de Grace, parti combattre, n'est pas revenu du front. Dans une immense demeure victorienne isolée sur l'île de Jersey, cette jeune femme pieuse élève seule ses deux enfants, Anne et Nicholas, selon les principes stricts de sa religion. Atteints d'un mal étrange, ces derniers ne peuvent être exposés à la lumière du jour. Ils vivent donc reclus dans ce manoir qui doit constamment rester dans l'obscurité.
Lorsque trois nouveaux domestiques viennent habiter avec Grace et ses enfants, ils doivent se plier à une règle vitale : aucune porte ne doit être ouverte avant que la précédente n'ait été fermée. Pourtant, quelqu'un va désobéir à cet ordre. Dès lors, Grace, ses enfants et tous ceux qui les entourent devront en subir les conséquences.
Mon avis :
Pour moi une grande réussite que ce film. Un grand film d'atmosphère, un décor grandiose, une maison incroyable, un lieu perdu, la présence du brouillard et une ambiance vraiment effrayante. Mais pas de  scène gore ici, pas la moindre goutte de sang ni de monstres dégoulinants. Tout est dans l'atmosphère. Et la fin est vraiment surprenante, elle donne des vrais frissons. un vrai choc.  J'ai déjà vu ce film trois fois et je l'aime toujours autant, même si la fin ne m'étonne plus, je le savoure avec toujours autant de bonheur...
Je déteste les films gore, j'aime bien avoir peur mais je déteste ces scènes horrifiantes et souvent même écoeurantes, rien de tout ceci ici...
Au contraire, c'est un film très esthétique. Cette maison, les acteurs sont magnifiquements filmés. Nicole Kidman est fabuleuse, les enfants aussi...

Grâce, la mère, est fatiguée, épuisée... Elle a peur, se sent isolée, elle ne sait plus comment faire, est perdue... Son mari est perdue disparue au front. Elle ne reçoit aucune nouvelle, même le facteur ne vient plus.
Peu à peu l'angoisse monte, sa fille voit et entend des choses dont elle ne veut rien savoir au début et pourtant, elle sera bien obligée de faire face...

En bref un très bon moment de cinéma...


Je vous le conseille vivement...

                                                     Logo Halloween 2.jpg 
Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 20:55

80 étés

 

 

C'est un tout petit livre très vite lue (126 pages à peine) et qui ne prend pas beaucoup de temps...

Aucune hésitation à avoir donc...

Ce n'est pas un roman mais un récit. Jeanne parle de son enfance, de sa famille (plutôt connue) mais surtout de son grand-père, Jean, qui va mourir.

C'est un petit livre sensible, frais, écrit avec beaucoup de naturel.

Jeanne est une petite jeune fille un peu complexée, qui rougit facilement et qui a un attachement très poussé pour ceux qui forment sa famille, en particulier sa soeur Adèle et ses parents.

C'est un récit très pudique, n'allez pas chercher ici des révélations croustillantes parce que vous n'en trouverez pas (et heureusement, parce que je fuis ce genre de bouquin).

 

Juste avant la voix de Jeanne il y a cette citation d'Anton Tchekhov, un extrait d'Ivanov

 

" Je vais te dire : reprends tes esprits, considère les choses simplement, comme tout le monde. Ici-bas, tout est simple. Le plafond est blanc, les bottes sont noires, le sucre est sucré."

 

Et voici les premières lignes du récit :

 

" La vie, c'est 80 étés. En moyenne. Cela m'a frappée il y a trois ans. Je me souviens très précisément quand. 80 étés. On pourrait dire, je pourrais dire : 80 hivers... 80 printemps. Je pourrais le dire, mais ce n'est pas ça qui m'a frappée il y a trois ans. La vie, ma vie et aussi celle de maman, c'est 80 étés, et ça c'est frappant. C'est peu. "

 

Et en plus ; ça, c'est quand on a de la chance...

Jeanne a vécu une enfance plutôt dorée, et elle en a conscience, dans cette tribu, cette famille recomposée. Ses parents se sont séparés quand elle avait cinq ans, mais elle a de très bons rapports avec la nouvelle compagne de son père ainsi qu'avec celui qui partage la vie de sa mère désormais. Elle y a gagné une petite soeur Vanille et un petit frère Barnabé, pour qui elle a beaucoup d'affection. 

 

Jeanne parle de son métier (elle est actrice), de son psy, de ses hommes et du réchauffement de la planète.

 

" J'avais remonté la fermeture éclair du petit blond, pour le protéger. Au moins de la pluie. Il faut dire que les têtes brunes ont connu des hivers plus rudes et constants. Il faut dire que l'humidité flasque annonçée par les infos, je la respire tous les jours. Chaque jour. La pluie sur les cheveux blonds, pas les flocons. Et chaque saison je me dis : ça y est, on y est arrivés. On a réussi à bouleverser les climats. On l'a fait, je constate, c'est concret. Réchauffement.

Je m'étais redressé, j'avais laissé filer Barnabé. De tous ceux qui respirent près de moi, c'est toi qui vivras, qui constateras le plus longtemps ce dérèglement. J'ai voulu protéger ton cou avec une écharpe. J'ai voulu exécuter ce geste simple, perpétuer la tradition, te rendre comme de juste ce que l'on m'avait donné. Te protéger du froid. Mais pas de l'humidité flasque. Pas de ce qui menace véritablement ton cou, tes poumons de petit citadin. Je ne cherche pas tous les jours à renverser la vapeur. Je ne me bats pas pour que l'air de la fratrie reste pur. "

 

Il y a un passage très émouvant quand Jeanne pense qu'elle aura un jour, sans doute, à affronter la mort de ses parents et qu'elle n'arrive pas à l'envisager...

 

" Mes parents... comment vous dire que vous voir vieillir me donne parfois envie de mourir avant vous ? Je dois muscler mes épaules suffisamment, pour porter un jour le deuil de vous."

 

Un autre qui m'a beaucoup touchée c'est ces quelques lignes sur sa soeur Angèle et de son asthme. Souffrant moi même de ce mal, je dois dire que ce passage m'a bousculé :

 

" Ma soeur respire mal, asthme. Tu respires mal  : qu'est ce qui cloche là dedans ? Tu prends mal ton air ? Qui t'oblige à te rappeler si souvent que respirer n'est pas évident ? Prendre de l'air, le rejeter, prendre, rejeter comme les hommes, comme les plantes. Qui t'ordonne l'apnée ? Et pas l'apnée ludique de piscine, de chlore : " Tu me chronomètres, s'il te plaît, je crois que j'ai des poumons de dauphin. " Non, l'apnée d'appartement. Et quand tu cherches de l'air, crise d'asthme, dans le noir je t'entends, cela ne me berce plus, j'allume la lumière, et je te vois calmer le jeu. Tes yeux sont sur le qui-vive, rester tranquille, et scruter du regard : où vais-je trouver l'air pour mes poumons ? Là, là, partout... Angèle, c'est facile.

Perdre l'air : crise d'âme. Je ne vois pas d'autre explication. Tu n'es pas née asthmatique, tu l'es devenue. Ce n'est pas une maladie de vieillesse, mais une maladie de femme, de très vivante. Ne t'esquinte pas à chercher ton air. Il est à toi, prends-le, je vais t'aider... Viens dans mon lit, calme le jeu. J'éteins la lumière, je suis à cent millimètres de toi, Angèle. Tousse un peu, mais ne suffoque pas, tu n'es pas sous la mer, ta bouteille d'oxygène n'est pas vide, ne sois pas oppressée, ne te débats pas, je t'en prie. Sous la couette il fait bon. Tu sais respirer sur la terre. Tousse un peu. "

 

....Perdre l'air : crise d'âme.....

 

Un petit livre très doux...

 

Je n'ai trouvé que le billet de Papillon, personne d'autre ?

 

objectif_pal_le_retour

  2/12

Repost 0
l'or des chambres - dans Littérature
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 12:56

 

Elles l'ont découverte grâce à moi et elles l'ont (beaucoup) aimées (youpi !!!)

Je vous invite à découvrir le très beau billet de Pascale.

 Ainsi que celui de Cagire...

 Alors laquelle sera la prochaine (ou le prochain) qui lira "L'or des chambres" ???

J'en parlais moi aussi ici même.

Françoise Lefèvre mériterait d'avoir beaucoup plus de succès qu'ellle ne le connait déjà...

Faites lui une place de reine dans votre bibliothèque, croyez moi, elle est exceptionnelle...

(merci à Pascale et à Cagire et de gros bisous...)

 

Voilà un des extraits que Pascale a donné :

 

“Je sais qu’il y a de grandes douleurs, de longs temps d’austérité. L’écriture est une douleur. Mais elle n’est pas de celles dont je parle. Elle n’est pas cette rupture totale, incompréhensible qu’est la mort. Elle ressemble à l’attente. Et l’attente est bleue. Froide comme le bleu des membres bleuis. Elle laisse derrière la porte celle qui écrit. On en comprend rien à ce rendez-vous, à ce baiser d’aveugle. On ne peut l’éviter, pourtant. On pressent que la mort sera comme ce vide au bout des doigts.”



Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'or
  • Le blog de l'or
  • : Je suis une jeune femme passionnée de littérature... Mon blog sera surtout un concentré de ma plus grande passion : la lecture... Il y aura aussi quelques touches de peintures, de cinéma, de musiques et un peu de ma vie aussi... L'Or des Chambres pour un hommage à la très grande Françoise Lefèvre dont j'emprunte le titre d'un de ses livres.
  • Contact

Lectures (et défis) en cours

" Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'oeuvre" Anatole France, phrase lue chez l'Irrégulière 

 

Wikio - Top des blogs - Littérature  

      

 Découvrez Hellocoton      

 

 I ♥ mon libraire

 Gaëlle la libraire     

 

Meuse l'oubli

Meuse l'oubli 

 

Nos vies désaccordées

Nos vies désaccordées

 

Ariel

Ariel de Sylvia Plath       

 

Le Docteur Jivago

Le docteur Jivago pour "Un hiver en Russie" (jusqu'au 21 mars) avec Touloulou   

 

Ernest et Célestine - Le roman d'Ernest et Célestine  

Le roman d'Ernest et Célestine dont je fais la lecture à PetitDernier tous les soirs 

 

Par ici, c'est chaque jour une nouvelle photo de Doisneau, Atelier Robert Doisneau

 

Par là, le Bonheur du jour 

Recherche

J'aimerais lire très bientôt...

 

Rose-Aimée - Rose-Aimée, T1

Rose Aimée T1

 

Shutter island

Shutter Island

 

L'arbre du père

L'arbre du père    

 

Les ignorants

Les ignorants 

Archives

Lectures communes

Les mains nues

Les mains nues de Simonetta Greggio avec Laure

Pour le 27 mai

 

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T2 

Le seigneur des anneaux tome 2, les deux tours

Décembre avec Za et Malou 

 

Villa Amalia

Villa Amalia

avec George

 

Une adoration

Une adoration

avec George

 

 

 

Derniers coups de coeur

Sous la glace

Sous la glace

 

 

Les femmes du braconnier

 

La terre fredonne en si bémol

 

Cent ans

 

Le canapé rouge

 

Les insurrections singulières

     

Fugue 

  

Garden of love

 

Jours de juin

 

Le coeur cousu

 

Julius Winsome

 

  Le reste est silence

 

 Le treizième conte

 

Mademoiselle Chambon

Billets à venir

Twilight - Twilight, T4

Twilight T4

 

Twilight - Twilight, T3

Twilight T3

 

Twilight - Twilight, T2

Twilight T2

 

Twilight - Twilight, T1

Twilight T1

 

La fois où je suis devenu écrivain

Là fois où je suis devenu écrivain

 

Un temps fou

Un temps fou

 

Sac d'os

Sac d'os

 

L'enlèvement

L'enlèvement

 

Cette nuit-là

Cette nuit là

 

Hunger Games - Hunger Games, T3

Hunger games T3

 

Les demeurées

Les demeurées

 

Hunger Games - Hunger Games, T2

Hunger games T2

 

Eux sur la photo

Eux sur la photo

 

Habibi

Habibi (BD)

 

Paradise

Paradise

 

Les trois lumières

Les trois lumières

 

Thérapie

Thérapie

 

Orgueil et préjugés

 

Hunger Games - Hunger Games, T1

Hunger Games

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T1

Le seigneur des anneaux T1

 

La reine des délices

La reine des délices

 

Fais-moi peur

Fais moi peur

 

Sous la glace

Sous la glace

 

Eloge de la faiblesse

Eloge de la faiblesse

 

Winter

Winter

 

Je ne suis pas celle que je suis

Je ne suis pas celle que je suis

 

Chienne de vie

Chienne de vie

 

La vieille anglaise et le continent

La vieille Anglaise et le continent

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T3

Le sommet des Dieux, tome 3

 

Sobibor

Sobibor

 

Les oreilles de Buster

les oreilles de Buster

 

 New York, journal d'un cycle

New York, journal d'un cycle

 

Le premier été 

Le premier été

 

 Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T2

Le sommet des dieux T2

 

L'odeur du figuier, un parfum de délicieuse mélancolie

L'odeur du figuier

 

0.4

0.4

 

Les collines du tigre

Les collines du tigre

 

Miel et vin

Miel et vin

 

Un certain vertige

 

Le blues des Grands Lacs

Le blues des grands lacs

 

Quinze kilomètres trois

Quinze kilomètres trois

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T1

Le sommet des dieux T1

 

L'échappée belle

L'échappée belle

 

  Les années douces - Les années douces, T2

Les années douces T2

 

Le caveau de famille

Le caveau de famille

 

Le mec de la tombe d'à côté

Le mec de la tombe d'à côté

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Rosa Candida

Rosa Candida

 

Azilis l'épée de la liberté

Azilis l'épée de la liberté

 

Ouragan

Ouragan

 

Les tendres plaintes

Les tendres plaintes     

Challenges 2013

tour-du-monde-1

Le tour du monde en 8 ans

 

Challenge Irlande : illimité !!

 

Fin : 31 Juillet 2013

 

objectif-pal-001[1]

Objectif PAL Noire by L'Or et George ; illimité

 

http://img15.hostingpics.net/pics/279733ILEDESERTE2.jpg

Fin : 01 Août 2013 (ou plus)

 

   

Fin : 30 septembre 2013

 

Fin : 30 juin 2013

 

Il viaggio

Fin : 31 Octobre 2013

 

Fin : Décembre 2013 (prolongation) 

 

Challenge littéraire

Repris par Anne 

Fin 31 décembre 2013     

 

Liste des participants

Fin : novembre 2013  

 

challenge gilmore girls 2013

Repris par Touloulou

Date de fin : 08 octobre 2014 

 

challengeQuatreSaisons    

Prolongation jusqu'au 21 décembre 2013

 

dc3a9fi_scandinavie_blanche

            3/5 Ici et  et

Fin : 31 décembre 2013 Repris par Lystig 

 

Fin : 28 Juillet 2013

 

logonaturewriting1 

-/5

Fin : décembre 2012 (Folfaerie m'a donné une prolongation pour cette année, merci à elle !!)

 

  Challenge Colette

-/3

Fin : 23 Septembre 2013 (Prolongation) 

 

Ici, et là 

3/3

Fin : 21 Juin 2013

 

Femmes du mondel ogo  

Cent ans Wassmo

La terre fredonne en si bémo l- Strachan

Les femmes du braconnier - Pujade Renaud

Fin : décembre 2012 (renouvelable)    

 

2/10 Re-Prolongation du challenge :

Fin : 05 avril 2014  

 

Prolongation du challenge

Fin : 30 septembre 2013    

Index auteurs


Agus Milena - Battement d'ailes

Ahern Cecelia - Un cadeau du ciel

Beckett Bernard - Genesis

Benameur Jeanne - Les insurrections singulières

Bertholon Delphine - L'effet Larsen

Brisac Geneviève - 52 ou la seconde vie

Cabasson Armand - La reine des mots

 Calvetti Paola -L'amour secret

Chabrol Caroline - Sous les cahiers, la mort

Cohen Welgryn Myriam - Mères - Myriam Cohen Welgryn
Constantine Barbara - A mélie, sans mélo

Delaflotte Mehdevi Anne - Fugue

Dickens Charles - Un chant de Noël
Divakaruni Chitra Banerjee -Ma soeur, mon amour

Donovan Gérard -Julius Winsome

Estibal Sylvain - Le dernier vol de Lancaster
Ferney Alice - Paradis conjugal
Giraudeau Bernard - Cher amour

Girerd Jacques Rémy, Benoît Chieux - L'enfant au grelot  (album enfant)
Glass Julia - Jours de juin

Guelfenbein Carla - Le reste est silence

Haasse Hella S. -La source cachée
Hannah Kristin - La magie du bonheur

Henrichs Bertina -La joueuse d'échecs 

Herry Jeanne - 80 étés

Hobbie Holly - Juste à temps pour Noël - Holly Hobbie (album enfant) 
Holder Eric - Mademoiselle Chambon

Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 1
Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 2

Kingsolver Barbara - Un été prodigue

Kortepeter Paul et Susan Wheeler - Youpi, pas d'école  (album enfant)
Lemoine Annie - Les heures chaudes

Lethielleux Maud - Dis oui, Ninon
Levraud Murielle - Le soir autour des maisons 

Malte Marcus - Garden of love

Martinez Carole - Le coeur cousu

Matheson Richard - Je suis une légende

Mazurel Claire et Marie H. Henry - Demain c'est Noël (album enfant)
Mégnin Jean-Philippe - La voie marion

Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes

Miller Rebecca - Les vies privées de Pippa Lee 

Moning Karen Marie - Fièvre noire

Mosse Kate - Les fantômes d'hiver

Picasso Marina - Grand-père
Rice Luanne - Les carillons du bonheur
Ryan Carrie -La forêt des damnés

Sampioro Dominique - La petite présence
Scholes Katherine - Les amants de la terre sauvage

Setterfield Diane - Le treizième conte
Sigurdardottir Steinnunn - Le Cheval Soleil
Tardieu Laurence - Comme un père

Vann David - Sukkwan Island   
Vigan Delphine De - No et moi

Woolf Virginia - Mrs Dalloway