Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 14:24
Bon allez, je me lance dans un nouveau challenge. Celui de chiffonnette link : le challenge de "A lire et à manger". Dont voilà le superbe logo :

logo 3.jpg

Il s'agit de lire un roman culinaire et d'en adapter une recette.
La fin du challenge est pour le 15 décembre 2010, ce qui laisse pas mal de temps.

Je choisis des livres qui sont sur ma PAL :

- Etoiles de Simonetta Greggio

- Mangez moi d'Agnès Desarthe 

 
La suite de "Chocolat" :

- Le rocher de Montmartre de Joanne Harris

- L'enchanteur et illustrissime gâteau café-café d'Irina Sasson de Tiano Joëlle et

- Sous le soleil de Toscane ou Saveurs vagabondes de Frances Mayes

Je ne ferais peut-être pas un billet sur tous mais ce qui est sûr c'est que je ne ferais qu'un seul billet avec recette (ouf, j'ai l'accord de Chiffonnette), les autres n'auront que des extraits alléchants...
A suivre...
Repost 0
l'or des chambres - dans Challenges
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 22:46

                                              Norman Rockwell
                                              Willie Gillis dans un collège 1946


Pas beaucoup de livres lues pour ce mois de Janvier.
J'ai aimée :
-  Sampioro Dominique - La petite présence   La petite présence
Le récit très émouvant d'un homme qui vit la douloureuse expérience d'un divorce et de la séparation avec sa petite fille qui en découle.
Dominique est un homme qui souffre et pour rendre cette séparation plus supportable il écrit.
Une écriture envoutante et des phrases sublimes.
Une belle découverte !

- Grand-père - Marina Picasso   Grand-père 
Encore un récit. Celui de la petite fille de Picasso qui parle de son enfance et de sa souffrance. Elle fera quatorze années d'analyse avant de s'en sortir. Son frère Pablito n'aura pas la même chance : il se suicidera à l'eau de javel. Ils auront beaucoup souffert tout les deux de l'indifférence de leur grand-père et auront vécus leurs enfances dans la pauvreté et dans l'ombre écrasante de cet homme.

- A Mélie, sans mélo de Barbara Constantine     A Mélie sans mélo

C'est un livre d'une très grande tendresse, qui rend heureux. Un livre qui donne envie de croquer la vie à pleine dents et de se délecter des petites choses que le quotidien nous offre. Des pages qui nous ouvre les yeux sur l'essentiel, le sel et le ciment de la vie. Ce n'est que du bonheur ce livre. Un bonheur simple et chaleureux comme du bon pain. Un livre qui donne envie d'aimer les jours comme ils viennent, fort, fort ! Un délice !!!

Lorsque nous vivions ensemble Volume 1    


Lorsque nous vivions ensemble

 

- Lorsque nous vivions ensemble Volume 2  

 

Lorsque nous vivions ensemble - Lorsque nous vivions ensemble, T2

 

 

Des mangas très poétiques mais très sombres que j'ai beaucoup appréciés.   

Ceux que je n'ai pas appréciés :
- Mères - Myriam Cohen Welgryn   Mères

- Les vies privées de Pippa Lee - Rebecca Miller   Les vies privées de Pippa Lee
Qui a même été un abandon.

 

Lectures du mois de décembre 2009

 

- Le cheval soleil De Steinunn Sigurdardottir   Le cheval de soleil 

Un livre d'une grande présence, qui ne pas laissé indifférente, une lecture qui marque. Assez sombre peut-être mais à lire absolument. Des passages magnifiques.

 

- Genesis de Bernard Beckett    Genesis

Un roman jeunesse aux questions très philosophiques, qu'est ce qu'est l'essence d'un être humain, qu'est ce que l'âme et la pensée... Un livre impressionnant, avec un final renversant. Il m'a bousculé.

 

- Un cadeau du ciel de Cecelia Ahern   Un cadeau du ciel

Une lecture de Noël plutôt sympa. A mi-chemin entre "Un chant de Noël" de Charles Dickens et de "La vie est belle" de Capra. Un cadeau du ciel renoue avec la grande tradition du conte de Noël. Un livre guimauve, idéal pour les fêtes.

 

- Un chant de Noël de Charles Dickens   Un chant de Noël

La référence du conte de Noël numéro 1... Ce conte restitue impeccablement l'ambiance de Noël. Des passages superbes et qui donnent l'eau à la bouche. Une grande réussite.

 

- Les carillons du bonheur de Luanne Rice   Les carillons du bonheur

Une lecture de Noël là aussi. Une lecture sympathique elle aussi. Tout les ingrédients pour un bon roman de Noël sont présents... Les guirlandes, la neige, l'illumination du sapin du Rockefeller Center... Il y a même des descentes en luge à Central Park, une recherche de cloches en pierre et... un ange... Au final, un livre que j'ai trouvée très agréable...
Et de beaux passages...

- La magie du bonheur de Kristin Hannah    image hébergée par photomaniak.com

Une lecture de Noël là encore. Un livre que j'ai adoré. Une petite touche de fantastique, de l'amour, la complicitée naissante entre un enfant et une femme, un homme un peu ours mais charmant... Bref une jolie recette. Ajouter à cela un décor de rêve, un chalet dans la neige, un petit village, un abri et un refuge...Un homme, tel un chevalier servant...Que demander de plus...

 

Un mois de décembre TRES satisfaisant...

Repost 0
l'or des chambres - dans Bilan du mois
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 14:12
901773265-1-.jpg
                                    
                                                 "Seras tu là ?"

Il a plu toute la nuit.
Les rues sont détrempées, humides, froides.
J'ai marchée longtemps ce matin, le nez glacé, les yeux levés sur ce ciel envahissant.
L'automne sera là dans quelques jours, mais déjà les feuilles mortes envahissent la ville. La température est encore douce, c'est  sans doute pour cela que la terrasse est toujours ouverte. Je ne suis pas la seule à avoir choisi de m'asseoir dehors pour boire un thé.
Quelques couples et une jeune femme accompagnée d'une toute petite fille...
Je t'attends...
Je t'attends...
J'ai passée une bonne partie de la nuit à écouter Michel Berger. Tu sais cette chanson que je trouve sublime.
Je ne m'arrêtais de l'écouter seulement lorsque tu criais grâce.
Tu n'as jamais compris cette façon que j'ai d'écouter indéfiniment la même chanson, jusqu'à ne plus savoir ce qui se passe autour de nous...
Tu n'as jamais compris tellement de choses...
Je t'attends...
Je voudrais t'apercevoir là, au coin de la rue, ta silhouette et ta démarche tranquille de l'homme, sûr de lui et confiant face à la vie et aux jours qui s'annoncent, que tu est.
Je t'ai toujours envier cette certitude... Cette facilité que tu as face aux jours qui viennent. Cette façon détachée que tu as de voir l'avenir...
Est ce que tu as peur parfois ?
Est ce que tu fais semblant d'être si fort et invulnérable ?
Il est peut-être trop tard pour se poser toutes ces questions. Mais je ne peux m'en empêcher... Je n'ai pas ton assurance...
Le temps qui passe me rend fragile et je me sens vaciller devant cet avenir qui nous attend.
Je t'attends et tu ne viens pas.
J'ai froid, le vent me glace, je voudrais que tu arrives et que tu te laisses tomber sur cette chaise à côté de moi en m'enlaçant.
Je voudrais ta chaleur et ton souffle...
Je voudrais ton rire dans mon oreille et tes lèvres dans mon cou...
Je suis seule à présent sur cette terrasse. Ils sont tous rentrés à l'intérieur pour se mettre à l'abri du vent et de cette toute petite pluie agaçante.
L'après midi est bien entamée maintenant, je n'ose même pas regarder ma montre.
Je t'attends...
Je t'attends...
Il me faudrait rentrer dans ce café, affronter les regards, me mettre à l'abri.
Il me faudrait le courage de me lever et d'aller me réfugier sur la banquette, au fond de la salle, celle qui fait face au bar et qui est notre place favorite.
Il me faudrait ta présence...
Oui, surtout elle...
Viendras tu ?
" Seras tu là ?..."

                                  -----------------------------------------------------------

Voilà donc ma participation au jeu d'écriture de Madame Kévin
: link 
Il s'agissait donc de prendre pour point de départ cette photo, juste au dessus, et de broder un texte autour d'elle.
Avec ce petit clin d'oeil de cette magnifique chanson de Michel Berger : "Seras tu là" dont je vais reparler très bientôt.
Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 13:57

FG137[1]



Me voilà de retour avec l'envie de vous parler de pleins de choses.

Commençons avec ces quelques mots de Nicolas Rey, auteur :

" Récit ou roman, on n'est jamais à l'abri quand on écrit. Un livre, c'est un drôle de mélange de haine de soi, de mentir vrai, de souvenirs, des fantômes de ce qu'on a été autant que des choses qu'on aurait pu faire..."
Extrait d'un article sur l'écrivain dans le magazine "Elle" du 25 décembre 2009.

Un grand grand merci à vous toutes (et tous) pour vos très gentils mots et commentaires.
Repost 0
l'or des chambres - dans Humeurs
commenter cet article
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 11:39
Dans l'obligation de mettre mon blog en pause pour deux, trois jours en raison d'une toute petite hospitalisation d'une nuit pour quelques tests.

91[1]
Pawn
Evgeniy Monahov

A bientôt !
Repost 0
l'or des chambres - dans Humeurs
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 14:58

 

 

Avec le deuxième tome nous plongeons encore plus profondément dans le drame.
Ce livre, ce manga, est remplie de larmes.
Il  y a  tellement de larmes que l'on pourrait s'y noyer...
Les illustrations restent d'une grande finesse. Elles sont d'une beauté ténébreuse.

Kyôko et Jirô vivent de biens sombres moments.
Kyôko tombe enceinte, mais, comme leur situation n'est pas l'idéale (ils ne sont pas mariés, faut-il le rappeler) elle décide de se faire avorter, sans même en parler à Jirô.
La réaction de Jirô, lorsqu'il l'apprend, est violente. Ils vivent alors un moment d'une grande douleur et cela tourne au drame. Kyôko se blesse sérieusement et elle est emmenée d'urgence à l'hopital.
C'est alors que Kyôko sombre dans une espèce de folie.
Elle se rétracte à l'intérieur d'elle même et refuse même de communiquer avec Jirô.
Il est alors décidé d'envoyer Kyôko dans un centre de thérapie. Un endroit très calme au milieu de nulle part dans les montagnes de Shinshû.
Quand elle arrive au centre, il neige, et il ne cessera pas de neiger...
Kyôko et Jirô sont donc séparés.

Même si ce manga est très sombre et assez déprimant, il faut bien le dire, je l'ai trouvée d'une grande beauté. Les pages se tournent très vite et j'étais impatiente de lire la fin. Dont je ne vous parlerais pas bien entendu. Je me suis déjà procurée le tome 3 et je suis en train de le lire. Suite donc au prochain numéro...

P1260592

P1260594  
P1260595

P1260596


P1260597
Crédit photos : moi

Quelques extraits :

" Je suis près de la source et pourtant je meurs de soif.
Chaud comme le feu, je claque des dents et je frémis.
Je suis dans notre pays, mais je pense à un autre pays.
Je brûle près de la cheminée mais je tremble de froid.
Je ris en pleurant.
J'attends sans espoir.
En plein désespoir, je saisis la joie.
Je me réjouis sans éprouver de plaisir.
Je ris en pleurant,
J'attends sans espoir. "

" Je vais te raconter, Jirô, comment la neige tombe ici.
Je vais te dire combien les étoiles sont belles lorsqu'on les voit entre des chutes de neige.
Je vais te parler de l'amertume des médicaments, de la gentillesse des infirmières, de la chaleur du poêle à vois.

Le docteur rirait peut-être si je lui demandais quand arrivera le printemps...
Pourtant je suis d'humeur à le faire...
Jirô, je t'aime... "

" J'ai vécu jusqu'ici en versant beaucoup de larmes.
J'ai perdu beaucoup de choses.
Toutes ces blessures qui ne guérissent pas.

L'amour se présente toujours comme un ensemble de fautes.

Et il existe toujours une terrible punition. "

Un livre très fort et qui laisse une belle empreinte.

Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 19:44
Bonne nouvelle trouvée sur le site de Katherine Pancol link où je lis son "blablablog" depuis quelques mois. Est annoncée :

La suite de : " Les yeux jaunes des crocodiles" et de : " La valse lente des tortues " sort en Avril 2010...

En voilà une bonne nouvelle pour le printemps...

On va enfin pouvoir retrouver Joséphine et toute sa clique !!!

Si vous avez envie d'un comprimé d'optimisme et de joie pure je vous conseille toute la série. C'est un vrai bonheur...

J'ai beaucoup aimée l'humour de son billet qui annonce la sortie du livre. Voilà la photo que l'on y  trouve :

Ecureuil.jpg

Et ces quelques mots :

" ça y est
C'est fini
Et je suis dans le même état que lui !
Et lui d'ailleurs, il fait partie de l'aventure ! "

N'hésitez pas à faire un tour sur son blog.

 Katherine Pancol

Les yeux jaunes des crocodiles                                  La valse lente des tortues

Tous deux au éditions Albin Michel et éditions poche : " Le Livre de Poche"
Repost 0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 12:11


Mon premier manga !
Un gros pavé de 700 pages, mais c'est très vite lue.
D'abord, je tiens à vous prévenir : surtout ne vous fiez pas à la couverture très joyeuse.
C'est une histoire assez sombre et plutôt pessimiste. Ces japonais ont vraiment une drôle de façon de voir l'amour (enfin, dans leurs oeuvres)...
Attention aussi, c'est un manga pour les adultes. D'un érotisme presque pervers parfois, comme dans ce chapitre où ce vieil homme poète fait l'amour avec une poupée. Ou cet autre chapitre ou un pervers cherche des proies dans le métro.
Il y a ce côté glauque et très cruel mais c'est un album qui contient aussi une grande poésie.
Mais passons à l'histoire centrale : Kyôko et Jirô, vivent en couple. Elle est graphiste dans une agence de pub et lui est illustrateur débutant.
Toute l'histoire est dans leur amour naissant et les problèmes qui en découlent. Ce qui m'a beaucoup étonnée c'est que toutes ces pages tournent autour du même sujet : le mariage.
En effet ils vivent ensemble sans être mariés et cela devient presque une obsession pour Kyöko. Bien sûr cela se passe dans les années 70 mais quand même.
L'on se croirait retourner au siècle dernier...

Les chapitres s'enchaînent (il y en a 27) et certains sont vraiment douloureux.
Les illustrations, elles, sont vraiment très belles :

P1210615 
   

P1210617

P1240620

P1240621

P1240622
Crédit photos : moi

Cette phrase en leitmotiv, comme une petite ritournelle :

" L'amour se présente toujours comme un ensemble de fautes.
S'il est beau malgré tout...
C'est certainement parce que les fautes commises par l'homme et la femme sont belles.
Et si l'amour se termine toujours par des larmes...
C'est certainement parce que l'amour lui-même est un réservoir de larmes.
Le gite de l'amour Lorsque nous vivions ensemble..."

et :

" Le bonheur comme son absence
est toujours imprécis...
Mais c'est bien ainsi.
J'aime ce qui est incertain.
J'aime ce qui est fragile.
J'aime ces choses
que l'on ne peut atteindre,
comme des rêves incroyables... "

La dernière :

"Tout le monde quelque part
ressent une gène vis-à-vis de son pays natal.
Peut-être est-ce dû au fait que c'est le lieu qui nous a vus naitre ?
Ou au fait que venir est un acte gênant en soi ?
Pourtant à la nostalgie à l'égard de la terre où nous sommes nés est bien réelle."

Lorsque nous vivions ensemble Tome 1
Kazuo Kamimura
Editions Kana
Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 20:56

http://idata.over-blog.com/1/67/44/37/Images-2/Tag-de-l-amitie.jpg



Laila m'a décernée elle aussi le certificat d'amitié sincère. Et cela me fait très plaisir. Nous partageons un bel échange. Oui, la toile permet de bien belles rencontres. Mais si j'en parle c'est surtout pour en profiter de rajouter deux autres blogs dont j'aimerais vous parler. Je suis donc ravie de pouvoir dire mon affection à ces blogs :

- D'un livre l'autre de Nanne link qui est un blog que je suis depuis très longtemps et dont j'apprécie les billets très complets et vraiment intéressants.

- Fenêtre sur la cour link, un blog d'une grande beauté et d'une belle profondeur, avec de superbes billets sur l'écriture et la peinture. Et parce qu'elle aussi aime Virginia Woolf, Sylvia Plath et Anaïs Nin, des femmes pour qui j'ai le plus d'admiration...

Je vous souhaite un très bon week end à toutes !
Un week end doux et apaisant ressemblant à cela :

079-1-.jpg
Les dimanches de La Rochelle
1993
Francine Van Hove
Repost 0
l'or des chambres - dans Peintures
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:03
LES VIES PRIVEES DE PIPPA LEE | livres: REBECCA MILLER | ISBN: 9782020978804

Et voilà mon premier abandon de l'année...
Arrivée à la page 153 j'abdique et je rends les armes.
Ce livre n'est, définitivement pas pour moi.
Je m'ennuie terriblement... La vie de cette Pippa Lee ne m'intéresse pas, point barre. Depuis six jours que je me traîne sur ce livre et ça, c'est un signe qui ne trompe pas. Quand je n'ai pas plaisir à reprendre un livre et que je trouve toujours quelque chose d'autre à faire c'est que je n'apprécie pas. Et là, je n'ai même pas le regret d'être passée à côté, il y a des livres comme ça, où rien ne vous attire. Je ne crois pas que c'est un livre qui a été beaucoup lue. Je crois avoir lue un billet chez Antigone. Mais je me rappelle surtout avoir lue des billets sur le film.

Et, d'une façon générale, le film avait été apprécié. J'aurais mieux fait de commencer par lui ! Bon, ce n'est pas bien grave. Nous avons toutes connues ça... Maintenant il n'y a plus qu'à passer à ma prochaine lecture ! 
Mais cela ne veut pas dire que c'est un mauvais livre, ce n'est tout simplement pas une lecture pour moi. Je vous donne tout de même le mot de l'éditeur :

À cinquante ans, Pippa Lee apparaît à tous ceux qui la connaissent comme « une des femmes les plus charmantes, les plus simples et les plus rassurantes qu’ils aient jamais vues ». Épouse parfaite d’un éditeur visionnaire et investi, mère dévouée de Ben et Grace, ses deux jumeaux aussi beaux que doués, femme d’intérieur accomplie et sereine, elle semble avoir tout pour être heureuse. Mais lorsqu’elle et Herb, son mari octogénaire, quittent New York pour s’installer dans une luxueuse banlieue pour retraités, cette belle façade se fissure. Sa sensualité mise en sommeil se réveille, et remonte à la surface un passé mystérieux et trouble fait de rébellions, de passions et de déchirements – un passé qu’elle avait enfoui en rencontrant Herb pour devenir sa chose, son épouse parfaite, une page blanche sur laquelle il a réécrit sa jeunesse.En réalité Pippa Lee porte la blessure d’une mère qui était tout pour elle et qu’elle n’a pas su aimer, et la culpabilité du suicide de Gigi, la première femme de Herb. En outre, la malédiction mère/fille s’est reportée sur la génération suivante. Elle et Grace, qui la méprise, finissent cependant par se réconcilier et s’aimer.Rebecca Miller vient d’adapter son livre à l’écran en tant que scénariste et réalisatrice. Le film sera projeté au festival de Deauville et distribué en France dès le 30 septembre 2009.

Quelques extraits :

" Et parfois, dans la témérité de sa fille, dans son désir d'aventure, dans sa soif d'expériences, elle reconnaissait celle qu'elle avait été, une Pippa depuis longtemps disparue. Comment était-ce arrivé ? Comment avait-elle pu à ce point changer ? "

" Pippa souffrait d'un excès d'empathie. Elle trouvait parfois la contemplation du mystère des autres quasi insoutenable : en chacun d'eux, des chambres emboîtées les unes dans les autres, un labyrinthe sans fin de qualités contradictoires, de souvenirs, de désirs, des images en miroir comme sur un dessin d'Escher, déroutantes comme une énigme. Il y avait plus de gentillesse à percevoir les gens comme ils avaient envie d'être vus. Après tout, c'était ce qu'elle souhaitait pour elle-même : être acceptée pour ce qu'elle semblait être."

" Tout le monde à New-York semblait avoir un but, sauf moi. J'étais mue par un besoin sans objet, sans fin. Je cherchais l'amour, je crois, mais ce n'était pas ce que j'éprouvais à l'époque. A l'époque, je me sentais dure et froide comme un couteau dans la neige. "

Désolé de ne pas vous en dire plus et de ne pas argumenter mais je parle très mal des livres que je n'ai pas aimée.
Et cela ne veut pas dire que vous ne l'apprécierez pas. Le mieux c'est d'aller voir des avis plus convaincus que moi.

Les vies privées de Pippa Lee
Rebecca Miller
Editions Seuil
Repost 0
l'or des chambres - dans Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'or
  • Le blog de l'or
  • : Je suis une jeune femme passionnée de littérature... Mon blog sera surtout un concentré de ma plus grande passion : la lecture... Il y aura aussi quelques touches de peintures, de cinéma, de musiques et un peu de ma vie aussi... L'Or des Chambres pour un hommage à la très grande Françoise Lefèvre dont j'emprunte le titre d'un de ses livres.
  • Contact

Lectures (et défis) en cours

" Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'oeuvre" Anatole France, phrase lue chez l'Irrégulière 

 

Wikio - Top des blogs - Littérature  

      

 Découvrez Hellocoton      

 

 I ♥ mon libraire

 Gaëlle la libraire     

 

Meuse l'oubli

Meuse l'oubli 

 

Nos vies désaccordées

Nos vies désaccordées

 

Ariel

Ariel de Sylvia Plath       

 

Le Docteur Jivago

Le docteur Jivago pour "Un hiver en Russie" (jusqu'au 21 mars) avec Touloulou   

 

Ernest et Célestine - Le roman d'Ernest et Célestine  

Le roman d'Ernest et Célestine dont je fais la lecture à PetitDernier tous les soirs 

 

Par ici, c'est chaque jour une nouvelle photo de Doisneau, Atelier Robert Doisneau

 

Par là, le Bonheur du jour 

Recherche

J'aimerais lire très bientôt...

 

Rose-Aimée - Rose-Aimée, T1

Rose Aimée T1

 

Shutter island

Shutter Island

 

L'arbre du père

L'arbre du père    

 

Les ignorants

Les ignorants 

Archives

Lectures communes

Les mains nues

Les mains nues de Simonetta Greggio avec Laure

Pour le 27 mai

 

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T2 

Le seigneur des anneaux tome 2, les deux tours

Décembre avec Za et Malou 

 

Villa Amalia

Villa Amalia

avec George

 

Une adoration

Une adoration

avec George

 

 

 

Derniers coups de coeur

Sous la glace

Sous la glace

 

 

Les femmes du braconnier

 

La terre fredonne en si bémol

 

Cent ans

 

Le canapé rouge

 

Les insurrections singulières

     

Fugue 

  

Garden of love

 

Jours de juin

 

Le coeur cousu

 

Julius Winsome

 

  Le reste est silence

 

 Le treizième conte

 

Mademoiselle Chambon

Billets à venir

Twilight - Twilight, T4

Twilight T4

 

Twilight - Twilight, T3

Twilight T3

 

Twilight - Twilight, T2

Twilight T2

 

Twilight - Twilight, T1

Twilight T1

 

La fois où je suis devenu écrivain

Là fois où je suis devenu écrivain

 

Un temps fou

Un temps fou

 

Sac d'os

Sac d'os

 

L'enlèvement

L'enlèvement

 

Cette nuit-là

Cette nuit là

 

Hunger Games - Hunger Games, T3

Hunger games T3

 

Les demeurées

Les demeurées

 

Hunger Games - Hunger Games, T2

Hunger games T2

 

Eux sur la photo

Eux sur la photo

 

Habibi

Habibi (BD)

 

Paradise

Paradise

 

Les trois lumières

Les trois lumières

 

Thérapie

Thérapie

 

Orgueil et préjugés

 

Hunger Games - Hunger Games, T1

Hunger Games

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T1

Le seigneur des anneaux T1

 

La reine des délices

La reine des délices

 

Fais-moi peur

Fais moi peur

 

Sous la glace

Sous la glace

 

Eloge de la faiblesse

Eloge de la faiblesse

 

Winter

Winter

 

Je ne suis pas celle que je suis

Je ne suis pas celle que je suis

 

Chienne de vie

Chienne de vie

 

La vieille anglaise et le continent

La vieille Anglaise et le continent

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T3

Le sommet des Dieux, tome 3

 

Sobibor

Sobibor

 

Les oreilles de Buster

les oreilles de Buster

 

 New York, journal d'un cycle

New York, journal d'un cycle

 

Le premier été 

Le premier été

 

 Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T2

Le sommet des dieux T2

 

L'odeur du figuier, un parfum de délicieuse mélancolie

L'odeur du figuier

 

0.4

0.4

 

Les collines du tigre

Les collines du tigre

 

Miel et vin

Miel et vin

 

Un certain vertige

 

Le blues des Grands Lacs

Le blues des grands lacs

 

Quinze kilomètres trois

Quinze kilomètres trois

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T1

Le sommet des dieux T1

 

L'échappée belle

L'échappée belle

 

  Les années douces - Les années douces, T2

Les années douces T2

 

Le caveau de famille

Le caveau de famille

 

Le mec de la tombe d'à côté

Le mec de la tombe d'à côté

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Rosa Candida

Rosa Candida

 

Azilis l'épée de la liberté

Azilis l'épée de la liberté

 

Ouragan

Ouragan

 

Les tendres plaintes

Les tendres plaintes     

Challenges 2013

tour-du-monde-1

Le tour du monde en 8 ans

 

Challenge Irlande : illimité !!

 

Fin : 31 Juillet 2013

 

objectif-pal-001[1]

Objectif PAL Noire by L'Or et George ; illimité

 

http://img15.hostingpics.net/pics/279733ILEDESERTE2.jpg

Fin : 01 Août 2013 (ou plus)

 

   

Fin : 30 septembre 2013

 

Fin : 30 juin 2013

 

Il viaggio

Fin : 31 Octobre 2013

 

Fin : Décembre 2013 (prolongation) 

 

Challenge littéraire

Repris par Anne 

Fin 31 décembre 2013     

 

Liste des participants

Fin : novembre 2013  

 

challenge gilmore girls 2013

Repris par Touloulou

Date de fin : 08 octobre 2014 

 

challengeQuatreSaisons    

Prolongation jusqu'au 21 décembre 2013

 

dc3a9fi_scandinavie_blanche

            3/5 Ici et  et

Fin : 31 décembre 2013 Repris par Lystig 

 

Fin : 28 Juillet 2013

 

logonaturewriting1 

-/5

Fin : décembre 2012 (Folfaerie m'a donné une prolongation pour cette année, merci à elle !!)

 

  Challenge Colette

-/3

Fin : 23 Septembre 2013 (Prolongation) 

 

Ici, et là 

3/3

Fin : 21 Juin 2013

 

Femmes du mondel ogo  

Cent ans Wassmo

La terre fredonne en si bémo l- Strachan

Les femmes du braconnier - Pujade Renaud

Fin : décembre 2012 (renouvelable)    

 

2/10 Re-Prolongation du challenge :

Fin : 05 avril 2014  

 

Prolongation du challenge

Fin : 30 septembre 2013    

Index auteurs


Agus Milena - Battement d'ailes

Ahern Cecelia - Un cadeau du ciel

Beckett Bernard - Genesis

Benameur Jeanne - Les insurrections singulières

Bertholon Delphine - L'effet Larsen

Brisac Geneviève - 52 ou la seconde vie

Cabasson Armand - La reine des mots

 Calvetti Paola -L'amour secret

Chabrol Caroline - Sous les cahiers, la mort

Cohen Welgryn Myriam - Mères - Myriam Cohen Welgryn
Constantine Barbara - A mélie, sans mélo

Delaflotte Mehdevi Anne - Fugue

Dickens Charles - Un chant de Noël
Divakaruni Chitra Banerjee -Ma soeur, mon amour

Donovan Gérard -Julius Winsome

Estibal Sylvain - Le dernier vol de Lancaster
Ferney Alice - Paradis conjugal
Giraudeau Bernard - Cher amour

Girerd Jacques Rémy, Benoît Chieux - L'enfant au grelot  (album enfant)
Glass Julia - Jours de juin

Guelfenbein Carla - Le reste est silence

Haasse Hella S. -La source cachée
Hannah Kristin - La magie du bonheur

Henrichs Bertina -La joueuse d'échecs 

Herry Jeanne - 80 étés

Hobbie Holly - Juste à temps pour Noël - Holly Hobbie (album enfant) 
Holder Eric - Mademoiselle Chambon

Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 1
Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 2

Kingsolver Barbara - Un été prodigue

Kortepeter Paul et Susan Wheeler - Youpi, pas d'école  (album enfant)
Lemoine Annie - Les heures chaudes

Lethielleux Maud - Dis oui, Ninon
Levraud Murielle - Le soir autour des maisons 

Malte Marcus - Garden of love

Martinez Carole - Le coeur cousu

Matheson Richard - Je suis une légende

Mazurel Claire et Marie H. Henry - Demain c'est Noël (album enfant)
Mégnin Jean-Philippe - La voie marion

Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes

Miller Rebecca - Les vies privées de Pippa Lee 

Moning Karen Marie - Fièvre noire

Mosse Kate - Les fantômes d'hiver

Picasso Marina - Grand-père
Rice Luanne - Les carillons du bonheur
Ryan Carrie -La forêt des damnés

Sampioro Dominique - La petite présence
Scholes Katherine - Les amants de la terre sauvage

Setterfield Diane - Le treizième conte
Sigurdardottir Steinnunn - Le Cheval Soleil
Tardieu Laurence - Comme un père

Vann David - Sukkwan Island   
Vigan Delphine De - No et moi

Woolf Virginia - Mrs Dalloway