Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 13:20

conceptosytendencias: Cottages / ~ this little French cottage is for rent ~ wouldn’t it be a wonderful place to vacation? on We Heart It - http://weheartit.com/entry/56224296/via/rosselynn

Partir tôt le matin et arriver le coeur joyeux à l'idée de ces quelques heures prochaines, divines et douces, dans notre maison de campagne, tout en pierre et en bois. Avoir de la chance, il fait beau...

 

 elorablue: (by JM Flicks)

Prendre le petit déjeuner dans le jardin et profiter des premiers rayons de soleil. Lire quelques pages sur le banc au fond du jardin.

 

 all-things-bright-and-beyootiful: BY JUSTINA BLAKENEY

Ecrire quelques pages, profiter de la sieste des petits, apprécier quelques minutes de calme et de silence. Admirer son chat capable de tant d'immobilité.

 

 

Source des photos

Faire une grande promenade dans la campagne environnante, passer par le petit étang et faire une pause divine sur le canapé suspendue et écouter le chant de l'eau douce.

 

 ensphere: apple skillet cake with rosemary crumb by hannah * honey & jam on Flickr.

Finir la soirée à l'auberge du village, avec des amis, et les inviter à prendre le dessert à la maison. Prolonger la soirée jusqu'à tard dans la nuit. Rire et profiter avec intensité de ces moments douillets.

 

L'or

Bon dimanche

Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 01:06

myfotolog: “Keep calm and shine on…”

Je suis restée quelques longues minutes ce matin à regarder la pluie tomber. C'était beau, c'était serein. J'avais besoin d'une pause tranquille, d'une journée solitaire. Le vent soufflait autour de la maison. Loin d'être agressif c'était un son qui me berçait.     

 

Je me suis assise à mon bureau, une tasse de café très fort à portée de main. J'ai repris mon texte là ou je l'avais laissé hier soir, tout en mangeant quelques figues fraîches. Ce goût, cette fraîcheur me donnait des envies de printemps.  J'avais la tête qui bourdonnait tant les idées se pressaient en moi.     

allthingseurope: Northern France (by Vutana Kham)  the-quietplace: (by Nich Hance)

Dans l'après midi je me suis levée pour m'étirer, j'ai regardé dehors et j'ai vu qu'il avait cessé de pleuvoir. Je suis sortie dans le jardin, j'ai ouvert la barrière pour me diriger vers la mer. Je ne sais pas combien d'heures je suis restée dehors à marcher mais l'air frais m'a fait du bien. Il ne faisait pas aussi froid que je l'avais craint.

Je me suis assise au bord des falaises, le paysage me coupait le souffle encore une fois. Pourtant je devrais être habituée maintenant à cette immensité sublime. La mer était calme, le ciel était dégagé, c'était un temps parfait pour rester dehors et imaginer le printemps qui serait là dans quelques semaines. C'était bon de sentir sur son visage le vent marin et ses embruns. J'avais l'impression que ça me purifiait de l'intérieur. Je me sentais régénérée, remplie, à nouveau, de cette énergie qui me faisait tant défaut depuis ces derniers jours.  

 

hellohammerhead: I would love to call this home.

Puis j'ai repris le chemin du retour, la maison m'attendait là, immuable comme le temps qui passe. Fidèle à elle même. Ma maison, mon refuge, mon havre.      

books-and-coffee-lover: Tea morning | by © tarandro | via atomos ♡  

Je me suis préparée une pleine théire de thé bien fort, bien réconfortant, en rajoutant une petite cuillerée de miel. Je crois que c'est après que je me suis endormie sur le canapé. J'ai eu, en me réveillant, une folle envie de me replonger dans mon livre commençé la veille. Je me suis installée devant le feu avec un verre de vin. Mais très vite j'ai eu à nouveau le besoin de bouger. Des petites fourmis me couraient sur les doigts, dans les chevilles. Il fallait que je marche. Que je me bouge pour oublier les pensées qui venaient, à nouveau, me torturer l'esprit.

 rusticmeetsvintage: A Thoughtful Eye: A Taste of Autumn

J'ai erré quelques minutes sur la terrasse fermée qui longe la maison, j'espérais y trouver une sérénité qui me faisait défaut... Et mes pas ont fini par m'entraîner dans la cuisine où il faisait une chaleur bienfaisante. Il y flottait une bonne odeur de pommes.

J'ai fini par prendre un bain. Je me suis immergé longtemps dans l'eau qui était certainement trop chaude pour ma peau, pour mon coeur, mais c'était si bon. Les senteurs de Magnolia de mon huile de bain me faisait tourner la tête. Mais c'était peut-être aussi la température de l'eau.      

Il faisait encore jour quand je suis sortie de la salle de bains mais j'ai tout de même rejoins ma chambre. J'avais besoin de rejoindre mon cocon, j'avais besoin de silence et de sérénité. Et j'étais sûre de trouver tout cela dans ma petite chambre sous les toits. Le lit me tendait les bras et j'avais envie de me couler sous les draps frais. 

myfotolog: ©jelou

Mais j'avais encore du temps devant moi, quelques minutes, quelques heures peut-être même, avant de voir la nuit tomber. J'ai ouvert mon cahier, j'ai pris la plume.

Il y avait tant à dire...

Il y avait encore tant à vivre...  

 

(Source des photos)

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 12:54

  

Commencer la journée en entretenant le feu dans la cheminée, s'installer dans son fauteuil préféré avec le livre en cours. S'envelopper dans un plaid moelleux en buvant un café bien chaud...  

 

 

Faire un petit tour dans la neige, admirer la nature et ses merveilles, penser à installer une petite maison dans le jardin pour nourrir les oiseaux.... 

 

 (via December)

Décorer l'extérieur de sa maison, allumer des bougies et les installer sur les marches menant à la porte d'entrée...

 

 

Déguster un morceau de tarte aux pommes et se choisir avec soin une nouvelle lecture...  

 

 

Regarder par la fenêtre la neige tomber et se dire qu'on est bien aussi à l'intérieur, au chaud et à l'abri...  

 

 

Source 

Et finir dans son lit , avec de grosses chaussettes, son livre et une tasse de thé brûlante 

 

Bon dimanche à tous !! 

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 06:01

nevver: Librairie  

En hiver, le bonheur est simple comme :

Ressortir d'une librairie les bras chargés, en lisant déjà quelques lignes...

S'arrêter prendre un thé au tea rhom d'à côté, et se régaler d'un morceau fondant de gâteau au chocolat...

 

     

Source

Se rappeler les dernières lectures d'automne, savourés sur la terrasse, accompagnés de tasses de café brûlantes et réconfortantes, accompagnés de quelques desserts... 

 

  (by Lukreszja)

Source

Faire quelques pas dans la forêt silencieuse, faire crisser la neige sous ses pas. Et finir par rentrer pour lire encore quelques pages, être en bonne compagnie avec son chat ronronnant...

 

via http://rose-daughter-dreams.tumblr.com/ 

Retrouver la quiétude et la tiédeur de sa chambre, et griffonner quelques dessins, quelques mots, quelques notes...

 

 marina vasquez styling

Source

Regarder par la fenêtre, et être éblouie encore une fois par la beauté d'une nuit sous la neige. Puis, finir la soirée en faisant un gâteau moelleux et tendre. Un réconfort sucré pour réchauffer le ventre... 

 

 

Source

Se réchauffer aussi aux flammes d'un bon feu de cheminée,  admirer son oeuvre et anticiper le bonheur qu'on aura demain à le déguster en famille...

 

Bon dimanche

L'Or

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 13:15

Tumblr_mbr1t9vxb51rwf8huo1_500_large

Source

 

Nous y voilà...

Encore quelques pas et je serais chez moi, à la maison...

Enfin....

Après ces quelques semaines passés loin d'elle, loin de mon refuge, loin de mon petit cocon douillet.

Je l'aperçois, là bas, au bout du chemin. Juste quelques pas et je pourrais poser mes valises dans le couloir et pousser un grand soupir de soulagement

Je suis de retour...

Enfin...

Je crois que l'automne est la saison qui lui sied le plus. Tout cet or, ce rouge, ce jaune qui se battent à qui sera le plus fort.

Cette forêt, ces arbres qui lui font comme une couronne de reine et ces grandes baies qui lui mangent le visage...

J'aime tant m'y blottir, derrière les fenêtres, un plaid sur les épaules et perdre mon regard sur ce décor superbe qui nous entoure comme des bras chaleureux...

Je m'y sens si bien dans ma maison, maman y était née, et avant elle sa propre mère, ma nanou que j'aimais tant et qui était si douce, si bienveillante. Elle me manque tant...

Oui, tant et tant...

Mais je la retrouve dans cette maison, son rire résonne encore entre ses murs. Ma nanou qui, tous les soirs, s'asseyait sur mon lit après m'avoir bordé et ouvrait son grand livre de contes d'Andersen, celui qu'elle tenait elle-même de sa propre grand-mère...

Héritage des mots...

Héritage d'histoires et de magie...

C'était une très vieille édition, magnifique, dont la tranche était dorée. Bien sûr cet exemplaire trône en roi, bien à l'abri sur l'étagère la plus haute de ma bibliothèque en chêne.

Oui, des livres peuvent être un héritage précieux et irremplaçable... Tout comme l'est cette maison, que nous nous sommes transmis de mères en filles et j'espère que ma fille y vivra si j'en ai une un jour... Notre famille est une histoire de filles, il n'y a pas eu de fils depuis quatre générations... Et les pères y ont été tellement absents... Des pères partis, des pères fuyants, des pères fantômes...

Mais aujourd'hui est un jour de bonheur, pas un seul instant pour revenir à quelques souvenirs douloureux...

Dans un instant je franchirais le seuil et la première chose que je ferais c'est d'enlever mes bottes et d'allumer un feu. Dans la réserve, juste devant le jardin m'attend des réserves de bois conséquentes, elles me feront l'hiver...

Dans un instant je serais dans la maison et je parcourerais toutes les pièces comme si je les découvrais, heureuse de retrouver mes quatre murs, si empreints de l'amour de ces femmes, nés ici avant moi, que l'on pourrait presque toucher du doigt leurs présences bienveillantes.

Cette maison c'est ma source, mon refuge, mon antre...

C'est là où est ma place...

A peine le seuil passé je me sentirais plus sereine et plus forte...

Je troquerais mes habits de ville pour des vêtements confortables et doux, des chaussettes bien chaudes

J'ôterais comme autant de couches successives mes jours d'avant, ils tomberont à mes pieds, et je les pousserais dans un coin, cachés, oubliés... Je pourrais à nouveau respirer plus facilement...

Cette maison c'est mon abri, mon baume protecteur.

Ces murs qui me sont autant de couvertures qu'il me faut pour me tenir chaud...

Ma source...

Mon refuge...

Me voilà en haut des marches, je sors ma clef, j'ouvre la porte et fait quelques pas dans le couloir...

J'inspire à fond, et je sens un grand sourire naître sur ma bouche...

Je suis là, à ma place... A ma juste place... Il n'y en a pas d'autres...

 

L'or

(Texte personnel mais de pure fiction) 

 

Bon dimanche !!

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 11:44

Tumblr_mbflodtx9z1rtzzyto1_1280_large

Source

 

La pluie tombe sans se lasser, mes pieds sont complètement ankylosés, glaçés, mouillés. Mes chaussures ont dû prendre l'eau. J'entame le chemin du retour, ce matin j'avais été prise d'une folle envie de marcher, la pluie tombait déjà, par long filets glaçés, mais elle n'a jamais été suffisante pour m'arrêter dans mes envies de promenade. Le froid s'est installé depuis quelques jours, c'est un vrai temps d'automne...

J'ai toujours aimé l'automne... Les arbres sont somptueux, éclatants de couleurs vives, cet orange claquant, ce rouge voluptueux, le sol est couvert de feuilles mortes et ça me fait comme un tapis de conte de fées. Cela crisse sous mes pas, c'est un bruit de fond très agréable. Voilà qu'apparaît la maison derrière ce dernier rideau de branches basses. J'accélère un peu le pas, impatiente de retrouver la douceur du foyer.

J'ouvre la porte d'entrée, m'ébroue un peu avant de rentrer en souriant, la différence de température fait déjà rougir mes joues, j'ôte mes chaussures, mes chaussettes mouillées et je monte me changer.

Quand je redescends, je pénètre dans le salon pour constater avec bonheur que le feu ne s'est pas éteint, il m'attend, il ronronne...

Je rajoute illico une ou deux bûches, j'ai enfilé une grosse paire de chaussettes bleues et un pyjama en pilou vieilli super confortable et moelleux. Je m'étire voluptueusement devant la cheminée, c'est si bon cette chaleur après ce froid et cette pluie...  Dans la cuisine je me prépare un chocolat maison, du lait, des carreaux de chocolat mélange chocolat lait, chocolat noir, un peu de sucre et hop dans la casserole. Quand il est prêt je m'en sers une grande tasse et je retourne dans le salon qui est maintenant d'une chaleur douillette et bienfaisante. 

Je m'installe dans le grand canapé rouge, celui qui trône juste devant la cheminée, m'enveloppe dans mon plaid en fausse fourrure blanche, celui que j'ai reçu pour mon Noël dernier. Je glisse mes pieds sous mes fesses, souffle un peu sur ma tasse et boit ma première gorgée. Le chocolat coule dans ma gorge et me fait frissonner, cela me fait fermer les yeux quelques instants... Un vrai moment parfait.

J'allonge la main, attrape mon livre qui traine là sur la table basse et m'y plonge avec ferveur.

Les quelques heures qui viennent lui seront entièrement consacrés...

Un dimanche qui commence juste à la perfection

 

L'or

 

Bon dimanche !!! 

Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 13:22

Robert Doisneau - Vers Kufstein, Tyrol 1957

 

Le matin, réveil très tôt, histoire de sentir sur soi le souvenir de la fraîcheur de la nuit.

Un grand bol de chocolat, quelques bouts de brioches dorés.

Les garçons et leurs copains autour de la table, les rires et les gloussements.

La promesse pour eux d'une journée de liberté et d'une profusion d'oxygène.

Ils pourront crier de toute la force de leurs poumons, courir jusqu'à en perdre haleine.

Ils pourront oublier la rentrée, les cahiers, les contraintes.

C'est dimanche, et ils ne penseront pas à la semaine à venir

Ils oublieront celle qui est passé et le stress des premiers devoirs

Ils seront libres, heureux, en totale immersion dans cette nature encore vierge.

Ils passeront une journée magnifique.

Un souvenir qui sera comme une force pendant leurs longues journées passés sur des chaises.

Un souvenir comme une bouffée d"oxygène.

Et même, ils en feront peut-être, une de leurs plus belles rédactions. 

Ils écriront  de leurs plus belles écritures le titre, tout en haut de leurs feuilles à grands carreaux :

" Un dimanche à la montagne" !!!

 

L'or

 

Bon dimanche !!!

Repost 0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 10:38

7260913502_ed0921e6e5_z_large

Source

 

Tes lèvres sont rouges d’avoir trop mordu la vie…

Mais peut-être est-ce simplement l’abus de cerises…

Tu sais, les cerises du marché, celles qui sont si juteuses, si délicieuses, si noires qu’elles en sont presque bleues…

Celles qui rappellent à ce point l’enfance qu’on en pleurerait…

Tes joues sont rouges, ta peau brûlante…

Ton regard si vif, si acéré, tes pupilles qui brillent, tellement qu’elles me rappellent la luminescence de ce banc de plancton que nous avions aperçu, émerveillés, il y a trois ans, au milieu de la mer…

Nous aimions tant nager, Est-ce que tu t’en souviens…

Ou est-ce déjà si loin ?…

Ce bonheur si lancinant qu’il en était presque douloureux…

Ce bonheur d’être là, tous les deux, au soleil…

Dans cette perfection là qu’était notre été…

La mer qui étalait sa beauté sublime… Comme si elle voulait nous écraser de sa supériorité… Si forte et si belle…

Si divine mais tellement dangereuse aussi…

Il y avait l’odeur du sel et nos lèvres en étaient toute craquelée… Nous passions tellement de temps dans l’eau que le sel se déposait sur nos sourcils…

Je me souviens de ton rire, de ton énergie si folle qu’elle en déposait comme des étincelles sur ma peau lorsque tu me touchais…

Nous étions si heureux…

 

Je me rappelle de tout…

Je m’en rappelle si bien…

La douceur, la volupté de l’eau délicieusement tiède sur notre peau, échauffé par le soleil brûlant… Ces moments que nous passions sur le sable à parler et changer le monde… Ces moments à lézarder comme des créatures à sang froid… Ces moments délicieux qui me reviennent en vrac…

Cet été…

Cet été là…

La douceur de ton regard, et cette intensité lorsque tes paroles devenaient plus sérieuses…

Cette profondeur là…

Comme j’aimerais y plonger à nouveau, y nager en m’y perdant…

 

Tu te rappelle la saveur des tomates cerises, du melon de Provence et nos rires limpides qui descendaient en cascade lorsque le jus de Pastèque nous coulait sur le menton… Tu venais y lécher quelques gouttes sur le mien…

Cette fraîcheur délicate qui coulait dans nos gorges alors que nous buvions de la Sangria. Le patron de notre petit restau préféré y mettait tant de morceaux de fruits que ça remplissait nos verres à ras bord…

Et tu riais, tu riais de voir cet homme vieillissant me draguer gentiment…

Il nous aimait bien je crois…

Il aimait notre insouciance, notre douce folie et nos crises de fou rire…

Il regardait nos mains enlacés, nos doigts tellement entrelacés qu’on ne savait plus qui était ton index, mon majeur, ou le pouce…

Il souriait de voir notre bonheur, notre joie enfantine de vivre des jours si lumineux…

Crois-tu qu’il soit toujours en vie ?

J’aimerais retourner à Saint-Jean de Luz 

J’aimerais y retourner et le revoir… Comme ça, par hasard, au gré d’une rue.

J’aimerais pouvoir lui dire que je l’ai jamais oublié…

Comme je n’ai jamais oublié cet été-là…

 

L'Or

 

Très beau dimanche !!! 

Repost 0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 06:00

Robert Doisneau - Cavalaire Août 1959

 

 

Allez, fini tes quenelles…

Maman s’est donné tant de mal pour les cuisiner ce matin, sa fameuse recette avec des grains de quinoa. Je n’ai eu qu’à les réchauffer. Tu sais qu’elle est comme toi, elle voit clair en mes talents de cuisinière…

Cela ne t’a jamais posé problème, mais maintenant ? Aurais la nostalgie d’une petite femme d’intérieur, éblouissante par sa perfection ??

Ou ne serais ce tout simplement qu’un quiproquo, des idées toutes bêtes que je me ferais ??

Notre grandiose ardeur ne serait qu’une quelconque illusion ?? Une de plus…

Ne pourrais-tu pas me laisser dans la quiétude de celles-ci ? Moi qui m’imaginais que nous tenions l’amour parfait, l’amour divin…

Oui, je te connais, tu vas tourner ça en dérision, me jeter au visage des quolibets insolents…

Mais la quintessence de notre amour, ressemblait-elle à cela ?? A cette ironie, cette moquerie que je lis dans tes yeux en ce moment même…

Bien sûr que non, elle en est bien loin…

Vas y, montre moi tes quenottes, enflamme moi avec ton rire, mets moi en colère…

Comme bien souvent, cherche moi querelle…

Même si ça me lasse, je répondrais présente…

Mais si on changeait un peu, et si on quittait cette cuisine, si on quittait cette maison pour aller danser ?!!

Et, si pour changer de nos orages nous allions perdre nos pas sur les trottoirs de notre quartier, chercher une quelconque quintette, nous enivrer de quantité et de quantité indécentes de verres de champagnes ??

Ne serais ce pas, quasi, déclarer forfait ??

Nous pourrions reprendre nos parties endiablés de joyeuses ivresses…

Reprendre là où nous en étions, avant tes pitoyables railleries, et tes attaques si ridicules… On dirait que tu veux atteindre un quota… Seras-tu prêt un jour à me balancer des quilles au visage ??

J’aimerais quérir ta clémence…

Pourrais je seulement n’avoir qu’un quintal de ton ardeur d’antan ?!!

Je préfèrerais vraiment que tu me composes un quintet de mots d’amour… de mots de tendresse…

Tu sais, comme tu savais si bien le faire avant !…

Parle moi d’attachement, de passion, j‘opterais pour ça, sans aucune hésitation…



L'or

Asphodèle m'avait très gentiment invité à participer aux plumes de l'été... (il s'agit de faire un texte avec des mots obligatoires commençant par la même lettre).

Je me suis amusée à essayer...

Rendez vous chez elle pour lire son texte et ceux des autres participantes !! 

 

 

Les dix neufs mots obligatoires étaient :

" quenelle – quiproquo – quolibet – quiétude – quintessence – quota – quérir – quenotte – querelle – quinoa – quilles – quintette – quartier – quintal – quinquet – quelconque – quitter – quasi – quantité."

Repost 0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 11:33
Avimnivceaam9co_large
 
Une couverture cartonnée, des pages, une odeur de vieux papier, des mots qui se laissent apprivoiser
Le souffle du large, la chaleur d'une soleil ravageur...
Mais aussi une nuit étoilée, un désert qui donne soif... Des falaises, une mer grise et étale, des vagues impétueuses...
L'Espagne, l'Italie, la Sardaigne... Mais aussi le Norvège et l'Irlande...
Un amour impossible, un autre serein... Des discussions jusqu'au bout de la nuit... Mais aussi des larmes et des soupirs...
Des départs, des retours, des envies, des regrets...
Des routes, des chemins, des impasses, des nuits et des jours...
Des éblouissements, des dégoûts, des crises de fous rires, des errances...
Toujours partir et revenir...
Etre libre...
Une clef, une porte, des murs qui s'abattent, un vent qui emporte...
Le lointain, le quotidien et l'appel du large...
Des battements de coeur, des bouches qui sourient ou qui mordent, des corps qui s'empoignent...
Des étincelles, la terre qui tremble, des feux d'artifice...
De la pluie, des gouttes d'eau, du sang qui coule dans les veines...
La faim, le froid mais aussi la quiétude, la douceur...
La tristesse, la désespérance mais aussi le bonheur absolu et le coeur qui s'envole...
 
UN LIVRE !!!!
 
L'or
 
Bon dimanche...
 
 
 
 
 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'or
  • Le blog de l'or
  • : Je suis une jeune femme passionnée de littérature... Mon blog sera surtout un concentré de ma plus grande passion : la lecture... Il y aura aussi quelques touches de peintures, de cinéma, de musiques et un peu de ma vie aussi... L'Or des Chambres pour un hommage à la très grande Françoise Lefèvre dont j'emprunte le titre d'un de ses livres.
  • Contact

Lectures (et défis) en cours

" Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'oeuvre" Anatole France, phrase lue chez l'Irrégulière 

 

Wikio - Top des blogs - Littérature  

      

 Découvrez Hellocoton      

 

 I ♥ mon libraire

 Gaëlle la libraire     

 

Meuse l'oubli

Meuse l'oubli 

 

Nos vies désaccordées

Nos vies désaccordées

 

Ariel

Ariel de Sylvia Plath       

 

Le Docteur Jivago

Le docteur Jivago pour "Un hiver en Russie" (jusqu'au 21 mars) avec Touloulou   

 

Ernest et Célestine - Le roman d'Ernest et Célestine  

Le roman d'Ernest et Célestine dont je fais la lecture à PetitDernier tous les soirs 

 

Par ici, c'est chaque jour une nouvelle photo de Doisneau, Atelier Robert Doisneau

 

Par là, le Bonheur du jour 

Recherche

J'aimerais lire très bientôt...

 

Rose-Aimée - Rose-Aimée, T1

Rose Aimée T1

 

Shutter island

Shutter Island

 

L'arbre du père

L'arbre du père    

 

Les ignorants

Les ignorants 

Archives

Lectures communes

Les mains nues

Les mains nues de Simonetta Greggio avec Laure

Pour le 27 mai

 

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T2 

Le seigneur des anneaux tome 2, les deux tours

Décembre avec Za et Malou 

 

Villa Amalia

Villa Amalia

avec George

 

Une adoration

Une adoration

avec George

 

 

 

Derniers coups de coeur

Sous la glace

Sous la glace

 

 

Les femmes du braconnier

 

La terre fredonne en si bémol

 

Cent ans

 

Le canapé rouge

 

Les insurrections singulières

     

Fugue 

  

Garden of love

 

Jours de juin

 

Le coeur cousu

 

Julius Winsome

 

  Le reste est silence

 

 Le treizième conte

 

Mademoiselle Chambon

Billets à venir

Twilight - Twilight, T4

Twilight T4

 

Twilight - Twilight, T3

Twilight T3

 

Twilight - Twilight, T2

Twilight T2

 

Twilight - Twilight, T1

Twilight T1

 

La fois où je suis devenu écrivain

Là fois où je suis devenu écrivain

 

Un temps fou

Un temps fou

 

Sac d'os

Sac d'os

 

L'enlèvement

L'enlèvement

 

Cette nuit-là

Cette nuit là

 

Hunger Games - Hunger Games, T3

Hunger games T3

 

Les demeurées

Les demeurées

 

Hunger Games - Hunger Games, T2

Hunger games T2

 

Eux sur la photo

Eux sur la photo

 

Habibi

Habibi (BD)

 

Paradise

Paradise

 

Les trois lumières

Les trois lumières

 

Thérapie

Thérapie

 

Orgueil et préjugés

 

Hunger Games - Hunger Games, T1

Hunger Games

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T1

Le seigneur des anneaux T1

 

La reine des délices

La reine des délices

 

Fais-moi peur

Fais moi peur

 

Sous la glace

Sous la glace

 

Eloge de la faiblesse

Eloge de la faiblesse

 

Winter

Winter

 

Je ne suis pas celle que je suis

Je ne suis pas celle que je suis

 

Chienne de vie

Chienne de vie

 

La vieille anglaise et le continent

La vieille Anglaise et le continent

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T3

Le sommet des Dieux, tome 3

 

Sobibor

Sobibor

 

Les oreilles de Buster

les oreilles de Buster

 

 New York, journal d'un cycle

New York, journal d'un cycle

 

Le premier été 

Le premier été

 

 Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T2

Le sommet des dieux T2

 

L'odeur du figuier, un parfum de délicieuse mélancolie

L'odeur du figuier

 

0.4

0.4

 

Les collines du tigre

Les collines du tigre

 

Miel et vin

Miel et vin

 

Un certain vertige

 

Le blues des Grands Lacs

Le blues des grands lacs

 

Quinze kilomètres trois

Quinze kilomètres trois

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T1

Le sommet des dieux T1

 

L'échappée belle

L'échappée belle

 

  Les années douces - Les années douces, T2

Les années douces T2

 

Le caveau de famille

Le caveau de famille

 

Le mec de la tombe d'à côté

Le mec de la tombe d'à côté

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Rosa Candida

Rosa Candida

 

Azilis l'épée de la liberté

Azilis l'épée de la liberté

 

Ouragan

Ouragan

 

Les tendres plaintes

Les tendres plaintes     

Challenges 2013

tour-du-monde-1

Le tour du monde en 8 ans

 

Challenge Irlande : illimité !!

 

Fin : 31 Juillet 2013

 

objectif-pal-001[1]

Objectif PAL Noire by L'Or et George ; illimité

 

http://img15.hostingpics.net/pics/279733ILEDESERTE2.jpg

Fin : 01 Août 2013 (ou plus)

 

   

Fin : 30 septembre 2013

 

Fin : 30 juin 2013

 

Il viaggio

Fin : 31 Octobre 2013

 

Fin : Décembre 2013 (prolongation) 

 

Challenge littéraire

Repris par Anne 

Fin 31 décembre 2013     

 

Liste des participants

Fin : novembre 2013  

 

challenge gilmore girls 2013

Repris par Touloulou

Date de fin : 08 octobre 2014 

 

challengeQuatreSaisons    

Prolongation jusqu'au 21 décembre 2013

 

dc3a9fi_scandinavie_blanche

            3/5 Ici et  et

Fin : 31 décembre 2013 Repris par Lystig 

 

Fin : 28 Juillet 2013

 

logonaturewriting1 

-/5

Fin : décembre 2012 (Folfaerie m'a donné une prolongation pour cette année, merci à elle !!)

 

  Challenge Colette

-/3

Fin : 23 Septembre 2013 (Prolongation) 

 

Ici, et là 

3/3

Fin : 21 Juin 2013

 

Femmes du mondel ogo  

Cent ans Wassmo

La terre fredonne en si bémo l- Strachan

Les femmes du braconnier - Pujade Renaud

Fin : décembre 2012 (renouvelable)    

 

2/10 Re-Prolongation du challenge :

Fin : 05 avril 2014  

 

Prolongation du challenge

Fin : 30 septembre 2013    

Index auteurs


Agus Milena - Battement d'ailes

Ahern Cecelia - Un cadeau du ciel

Beckett Bernard - Genesis

Benameur Jeanne - Les insurrections singulières

Bertholon Delphine - L'effet Larsen

Brisac Geneviève - 52 ou la seconde vie

Cabasson Armand - La reine des mots

 Calvetti Paola -L'amour secret

Chabrol Caroline - Sous les cahiers, la mort

Cohen Welgryn Myriam - Mères - Myriam Cohen Welgryn
Constantine Barbara - A mélie, sans mélo

Delaflotte Mehdevi Anne - Fugue

Dickens Charles - Un chant de Noël
Divakaruni Chitra Banerjee -Ma soeur, mon amour

Donovan Gérard -Julius Winsome

Estibal Sylvain - Le dernier vol de Lancaster
Ferney Alice - Paradis conjugal
Giraudeau Bernard - Cher amour

Girerd Jacques Rémy, Benoît Chieux - L'enfant au grelot  (album enfant)
Glass Julia - Jours de juin

Guelfenbein Carla - Le reste est silence

Haasse Hella S. -La source cachée
Hannah Kristin - La magie du bonheur

Henrichs Bertina -La joueuse d'échecs 

Herry Jeanne - 80 étés

Hobbie Holly - Juste à temps pour Noël - Holly Hobbie (album enfant) 
Holder Eric - Mademoiselle Chambon

Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 1
Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 2

Kingsolver Barbara - Un été prodigue

Kortepeter Paul et Susan Wheeler - Youpi, pas d'école  (album enfant)
Lemoine Annie - Les heures chaudes

Lethielleux Maud - Dis oui, Ninon
Levraud Murielle - Le soir autour des maisons 

Malte Marcus - Garden of love

Martinez Carole - Le coeur cousu

Matheson Richard - Je suis une légende

Mazurel Claire et Marie H. Henry - Demain c'est Noël (album enfant)
Mégnin Jean-Philippe - La voie marion

Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes

Miller Rebecca - Les vies privées de Pippa Lee 

Moning Karen Marie - Fièvre noire

Mosse Kate - Les fantômes d'hiver

Picasso Marina - Grand-père
Rice Luanne - Les carillons du bonheur
Ryan Carrie -La forêt des damnés

Sampioro Dominique - La petite présence
Scholes Katherine - Les amants de la terre sauvage

Setterfield Diane - Le treizième conte
Sigurdardottir Steinnunn - Le Cheval Soleil
Tardieu Laurence - Comme un père

Vann David - Sukkwan Island   
Vigan Delphine De - No et moi

Woolf Virginia - Mrs Dalloway