Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 13:09

 

A l'occasion des vingt ans des éditions Zulma j'ai eu la chance de rencontrer Laure Leroy et c'était à la librairie Bisey, à Mulhouse. Encore une fois j'ai passé une très belle soirée... Je n'ai pas pris de note alors mon billet ne sera pas tellement complet mais j'avais, pour une fois, envie de profiter de ce moment tout simplement.

 

Laure Leroy a vingt trois ans quand elle se décide à créer sa propre société d'éditions. Pour le nom très particulier de Zulma elle s'en explique très simplement, elle recherchait quelque chose de féminin et à choisi ce prénom parce qu'elle le trouve très original et qu'il a un rapport avec Balzac (qu'elle adore) : Zulma Carraud, Au départ Zulma avait plusieurs collections, elles ont disparus et aujourd'hui il n'y a plus qu'une collection : la littérature contemporaine du monde entier.

 

Elle donne beaucoup d'importance à l'originalité de ses couvertures, elle voulait quelque chose de différent de toutes ces couvertures françaises qui finalement se ressemblent beaucoup.

Pour ça elle a choisi un graphiste anglais : David Pearson. C'est vrai qu'elles sont superbes leurs couvertures... Elles sont tout de suite reconnaissables.

 

C'est une petite édition, ils publient une douzaine de titres environ par an. Et seulement cinq personnes sont au coeur de cet entreprise. C'est un choix. Elle préfère s'occuper de très près de chaque livre qu'elle publie. Cela ne peut être possible qu'à la condition de publier un certain nombre de livres.

Comme Sabine Wespieser c'est une passionnée par son métier. Elle est intarissable quand elle parle de ses publications... Et c'est un vrai plaisir de l'écouter.

 

Elle aime beaucoup éditer des textes étrangers et même dans des langues très mystérieuse (dont une tellement exotique que je n'arrive pas à me rappeler son drôle de nom), d'où l'importance des traducteurs.

 

Un des grands succès de Zulma est le livre "Là où les tigres sont chez eux" de Jean-Marie Blas de Roblès. Son  manuscrit avait été refusé par maintes éditeurs quand il a été découvert par Laure Leroy. Elle a été obligé d'imposer quelques coupes (le manuscrit était bien trop impressionnant) et l'a publié. Là où les tigres sont chez eux

Il a connu un succès foudroyant : Prix Fnac, Prix Jean Giono, Prix Médicis 2008 et c'est vendu à 30 000 exemplaires.

Mais c'est elle aussi qui a édité le grand succès de Marcus Malte (mon chouchou) : Garden of love  Garden of love qui a eu pleins pleins de prix aussi...

Et c'est à elle aussi que nous devons le merveilleux "Rosa Candida" de Audur Ava Olafsdottir qui a reçu également deux prix littéraire en Islande. Rosa Candida

 

Elle a parlé aussi d'une de ses dernières parutions, un livre dont elle dit qu'il l'a bouleversé et qui l'a fait pleurer :

Opium Poppy de Hubert Haddad  Opium Poppy

L'histoire d'un enfant soldat en Afghanistan. En voici les quelques mots des éditions Zulma :

"Encore et encore, on lui demande comment il s’appelle. La première fois, des gens lui avaient psalmodié tous les prénoms commençant par la lettre A. Sans motif, ils s’étaient arrêtés sur Alam. Pour leur faire plaisir, il avait répété après eux les deux syllabes. C’était au tout début, à Paris. On venait de l’attraper sur un quai de gare, à la descente d’un train…
Au fil de cette traque à l’enfant, se dessine l’histoire d’Alam. Celle d’un petit paysan afghan, pris entre la guerre et le trafic d’opium, entre son désir d’apprendre et les intimidations de toute sorte, entre son admiration pour un frère tête brûlée et l’amour éperdu qu’il porte à une trop belle voisine… Ce surprenant roman à la précipitation dramatique haletante éclaire la folle tragédie des enfants de la guerre. « Qui aura le courage d’adopter le petit taliban ? » semble nous demander avec une causticité tendre l’auteur d’Opium Poppy.

On sort infiniment dépaysé et à la fois bouleversé par ce roman de toutes les épreuves, dans la belle filiation de Palestine (Prix Renaudot Poche 2009, Prix des cinq continents de la Francophonie 2008).  "

 

J'avoue être très tentée par cette lecture...

Voilà encore d'autres titres de chez elle qui me font de l'oeil :

La dameuse d'Alina Reyes  La dameuse  Et l'écharde de Paul Wenz  L'écharde Une histoire venu d'Australie dont voici le mot de l'éditeur : "Lorsque Susie, débarquée deux ans auparavant de son Irlande natale, s’installe à la station de Tilfara comme housekeeper, son nouvel employeur ne met pas longtemps à se faire une opinion. « John Iredale appréciait tous les soins que Susie consacrait au ménage, mais elle lui donnait de plus en plus l’impression vague de danger qui s’attache à un fusil chargé dans la maison. Un bonjour, quelques mots pour un ordre, c’était là toute la conversation échangée entre eux ; mais il sentait qu’il aurait dû parler de la manière dont ses chaussettes avaient été reprisées, ou la remercier d’un mot d’avoir frotté avec tant d’éclat les cadres d’argent qui contenaient les photographies dans sa chambre à coucher. Elle n’avait jamais donné le moindre signe de familiarité ; elle avait gardé les distances et n’était pas un instant sortie de son rôle de domestique. John avait cependant surpris une fois ou deux les grands yeux bruns le fixant d’un regard intense et lointain à la fois, et comme inconscient. » Pour sa position, Susie est trop intelligente, possède de trop beaux cheveux, de trop beaux yeux et monte trop bien à cheval. À Tilfara, tous s’accordent sur ce point : elle a « des airs de duchesse qui aurait mis un tablier pour aider à une œuvre charitable. » Et parce que John ne comprend pas que Susie est follement éprise de lui, elle devient « l’écharde » qui va empoisonner son existence, des années durant. Roman magistral à la maîtrise peu commune, L’Écharde révèle la vigueur exceptionnelle du style de Wenz, injustement tombé dans l’oubli. "                  

 

C'est un détail mais je suis rentrée avec quelques marque-pages magnifiques :

 

                                                  

 

Voilà, je crois vous avoir dit tout ce que j'ai pu retenir de cette soirée très réussie.

Merci à la librairie Bisey.

Repost 0
l'or des chambres - dans Rencontres
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 12:45

- Marcus Malte - R.Gaillard (Gamma) -

Marcus Malte

 

 
Je vous avais déjà parlé de cet auteur avec ce livre là : "Garden of love"   
 Garden of love   avec ses mots :

 "Il fait parti de ces livres, vous savez, ces livres qui sortent de l'ordinaire. Ceux qui vous rappelent pourquoi vous aimez tant lire. Un de ceux qui vous bouscule et vous malmène.

  C'est un livre qui vous empoigne, vous dévore, vous possède comme une fièvre. Vous tournez les pages comme envoutés, même si vous entrez dans un prodigieux cauchemar. Vous n'avez pas d'autres choix que de continuer. C'est une histoire qui a un sacré souffle, un roman qui a une sacrée personnalitée...

La vie, le monde qui gravitent autour de vous s'effacent, s'écartent comme un rideau.

Et vous avez devant les yeux un univers glacial mais prenant, une histoire incroyable.

Et vous entrez là dedans à petits pas, timidement d'abord, et sans hésitation après comme on se jette dans une décision pour laquelle on a longtemps hésité.

Vous avez le souffle court et le coeur battant...

N'est ce pas là ce que l'on demande à n'importe quel livre ???

Cet évasion là ? "

(Mon billet en entier est par ici.)

 

Alors bien sûr quand vous avez l’occasion de rencontrer l’auteur d’un livre que vous avez vraiment aimé d’amour c’est un grand moment…

 

Et bien sûr j’étais aux anges…

J’ai pris quelques notes mais je ne suis pas très douée pour ça… alors ça paraîtra peut-être un peu confus…

D’abord je dois dire que l’homme est très sympathique, qu’il vous regarde droit dans les yeux et, à mon impression, à un grand respect pour ses lecteurs… Ce n’est pas le genre à faire semblant, à jouer un rôle pour faire vendre son bouquin. C’est un homme entier, vraiment présent à ce qu’il fait.

Au premier abord l’auteur semble peu bavard. Et je pense que le libraire avait pour consigne de meubler la conversation, d’amener les questions… Au début il n’y avait d’ailleurs que lui qui parlait. Mais très vite Marcus Malte a commençé à être plus à l’aise et j’ai senti qu’il avait vraiment envie de s’exprimer. Il faut dire que nous avions la chance d’être en tout petit comité, la salle de rencontre n’est pas bien grande et c’est ça qui fait tout le charme des rencontres dans cette librairie.

Tout d’abord il a comparé son livre, « les Harmoniques », à une ballade de Jazz, lente et nostalgique. Tout en avouant que la musique à une grande importance dans ses bouquins. (elle avait déjà une belle place dans «Garden of love »). Il dit partir de rien et avancer dans son écriture au fur et à mesure. Il dit ne jamais revenir en arrière, quand il prend un chemin il le garde…

 

Il avoue que, ce qui l’intéresse avant tout c’est l’émotion, et sera toujours plus touché par un roman, un personnage que par des documents.

Et il semble aussi bien plus intéressé par l’individu que par les masses (je ne sais pas si vous comprenez ce que je dis, mais bien sûr il était beaucoup plus clair !)

A certaines questions du libraire qui ont l’air de l’agacer un peu, il répond qu’il n’aime pas analyser ce qu’il écrit.

Qu’il écrit à l’instinct…

Qu’il retranscrit comme il ressent…

Et je dois dire que j’aime beaucoup cette réponse !

Il dit écrire à l’oreille, sur le rythme, le son mais dit aussi ne pas aimer travailler avec de la musique, que la musique est déjà tellement présente dans son écriture que cela serait une gène dans son travail.

A la question d’une lectrice, qui l’interroge sur cette fin des harmoniques, qui semble ouverte (je précise que je n’ai pas encore lue les Harmoniques) il répond que le côté définitif lui fait peur, qu’il aime laisser une porte ouverte…

A une autre question d’une lectrice qui lui demande quel est son propre livre qu’il préfère il répond « La part des chiens » et je compte bien le lire très vite évidemment…

Et à la question de ce qu’il aime lire lui-même il répond qu’il aime les styles forts, des styles qui forcément ne peuvent pas plaire à tout le monde (encore une réponse qui me plait fortement) Et qu’il ne lit pas plus que de polars que d’autres choses…

Pour finir quand une lectrice lui demande sa façon de travailler, il répond qu’il reprend sans cesse son texte, au fur et à mesure, pages après pages et que, quand il met le point final, c’est pratiquement fini. Qu’il ne change plus grand-chose à ce moment là.

Parce qu’il dit, quand même, qu’après l’instinct il y a le travail et qu’il a une place à 99 %.

Oh j’ai oublié de dire aussi qu’il fait pas mal de livres jeunesses, apparemment au départ, il y est venu un peu par hasard.

Il vient juste d’ailleurs, de signer le texte d’un album « O Corbeau »    O corbeau

 

 o_cor.jpg Dessins : Rémi Saillard



D'autres titres jeunesse :

- De poussière et de sang

- Mon vaisseau te menera bientôt sur un nuage

- Le chapeau et c'est toujours la même histoire encore avec Rémi Saillard



 De poussière et de sang   Mon Vaisseau Te Ménera Jeudi Sur Un Nuage   Le chapeau et c'est toujours la même histoire



Bon, voilà, je crois avoir fait le tour des notes que j’ai pu prendre… Je n’en ai pas pris plus que ça, parce que d’une part je ne suis pas très douée pour ça (ce n’est pas mon métier d’ailleurs…) et d’autre part j’avais envie d’être vraiment présente à cette rencontre.

Je dois dire que je ressors absolument enchantée de cette rencontre… C’était vraiment un très beau moment.

J’ai beaucoup aimé l’homme qu’il donnait à voir, et pas seulement l’auteur.

A ce que j’ai vu, ce n’est pas un homme à parler pour ne rien dire.

Une rencontre vraiment, vraiment très intéressante…

J’espère ne pas avoir dénaturer le sens de ses paroles, si c’est le cas je m’en excuse d’avance. Ce n’est jamais facile de retranscrire les pensées, le ressenti de quelque un qui parle en face de vous.

A part ça je suis ravie… J’ai ma dédicace dans mon exemplaire de "Garden of love"… (Yes !!!!)

Et bien sûr « Les harmoniques » sont reparti avec moi. Je vous en parlerais plus en détail le plus tôt possible… Mais je crois qu’il ne va pas faire long feu dans ma PAL !

Merci encore à Marcus Malte pour cette super rencontre et merci à la librairie Bisey de Mulhouse…

 

La part des chiens    Un billet ici ,ici et .



Les harmoniques    Un billet ici et là aussi.



J'espère lire le plus vite possible "Les Harmoniques"

Quand à "La part des chiens" je pense qu'il va passer rapidement de ma LAL à ma PAL.

Très bon week end.

Repost 0
l'or des chambres - dans Rencontres
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 15:09

photo

 

Un petit exemple de ce que publie cette maison d'édition :

 

 

Mardi dernier à la librairie Bisey à Mulhouse, j'ai eu la joie d'assister à une rencontre avec cette éditrice Sabine Wespieser, native de Mulhouse. Cette rencontre était très sympathique, dans une petite salle, ce qui donnait un caractère très intime à cette soirée.

Je dois dire que cette femme m'est apparue comme, vraiment, très sympathique et ce qu'elle a pu dire sur l'édition, la lecture et les auteurs, m'a beaucoup plu.

J'ai pu prendre quelques notes et voilà ce que j'en ai retenu.

 

D'abord, pour elle, cette rencontre à Mulhouse est un retour aux sources, en quelque sorte, puisqu'elle a passé la majorité de ses études à Mulhouse, jusqu'à son bac en fait.

Elle estime que le boulot d'éditeur est d'abord un boulot de lecteur et ellle lit absolument tout ce qu'elle publie et entièrement bien sûr.

Elle a besoin de s'approprier le livre avant de pouvoir l'éditer ce qui veut dire qu'elle ne publie que les langues qu'elle est capable de lire. Pour pouvoir le faire sien et ainsi, de pouvoir le défendre.

Souvent elle lit les manuscrits morceaux par morceaux, chapitre par chapitre, au fur et à mesure que le livre s'écrit.

Elle raconte que les livres publiés et reçu par la poste c'est plutôt rare mais ça existe.

 

Les éditions Sabine Wespieser ne publient que 10 livres par an, cela fait environ 1 livre sur 2000 ! Elle dit que cela ne semble pas beaucoup mais que c'est quand même pas mal parce que beaucoup de manuscrits reçus sont de très mauvaise qualité et impossible à publier.

Sabine Wespieser est une grande lectrice elle même, elle a choisi de faire des études de lettres pour cela même et l'édition n'était qu'une suite logique.

Elle a commençé par un stage, en 1986, chez Actes Sud avec Hubert  Nyssen, le fondateur.

 

Sabine Wespieser dit, par rapport aux corrections possibles, qu'elle n'a pas l'autorité de la langue puisqu'elle n'est pas un écrivain.

Elle dit aussi qu'elle a fait de grandes rencontres, par exemple avec Nuala O'Faolain ou plus récemment, avec Edna O'Brien et son "Crépuscule Irlandais"

Elle pense que les auteurs irlandais sont d'une grande force, qu'ils vont à l'essentiel et que c'est une grande chance de publier de si grands textes.

Elle dit que les éditions Sabine Wespieser c'est elle, c'est sa vie. Que, lorsqu'elle rentre à la maison, elle ne quitte pas l'édition. Son mari fait parti de l'aventure et ses amis sont souvent des auteurs.

 

Le premier grand succès de cette maison d'éditions a été "Chimère" de Nuala O'Faolain.

Et, a suivie, "la petite trotteuse" de Michèle Lesbre, vendue à 15000 exemplaires et qui a eu le prix fémina. "Le canapé rouge" : 35000 exemplaires !

 

Sabine Wespieser dit aussi quelque chose que j'ai trouvé très juste ; c'est qu'un auteur ne commence à exister vraiment, à être légitime, qu'à partir du moment où il a des lecteurs.

 

Voilà ! J'espère ne pas avoir dénaturer le propos de Sabine Wespieser.

Cette rencontre a vraiment été formidable pour moi. Je suis ressortie de ce moment complètement enthousiaste et sur un nuage. C'était vraiment un beau moment.

 

Pour info, le prochain livre de Michèle Lesbre paraîtra en Avril 2011 et il aura pour titre : " Un lac immense et blanc".

 

Petit rajout : je viens de trouver un entretien avec elle, qui date de 2005 et qui est vraiment à lire. C'est par ici. 

 

 

 

 

Repost 0
l'or des chambres - dans Rencontres
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'or
  • Le blog de l'or
  • : Je suis une jeune femme passionnée de littérature... Mon blog sera surtout un concentré de ma plus grande passion : la lecture... Il y aura aussi quelques touches de peintures, de cinéma, de musiques et un peu de ma vie aussi... L'Or des Chambres pour un hommage à la très grande Françoise Lefèvre dont j'emprunte le titre d'un de ses livres.
  • Contact

Lectures (et défis) en cours

" Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'oeuvre" Anatole France, phrase lue chez l'Irrégulière 

 

Wikio - Top des blogs - Littérature  

      

 Découvrez Hellocoton      

 

 I ♥ mon libraire

 Gaëlle la libraire     

 

Meuse l'oubli

Meuse l'oubli 

 

Nos vies désaccordées

Nos vies désaccordées

 

Ariel

Ariel de Sylvia Plath       

 

Le Docteur Jivago

Le docteur Jivago pour "Un hiver en Russie" (jusqu'au 21 mars) avec Touloulou   

 

Ernest et Célestine - Le roman d'Ernest et Célestine  

Le roman d'Ernest et Célestine dont je fais la lecture à PetitDernier tous les soirs 

 

Par ici, c'est chaque jour une nouvelle photo de Doisneau, Atelier Robert Doisneau

 

Par là, le Bonheur du jour 

Recherche

J'aimerais lire très bientôt...

 

Rose-Aimée - Rose-Aimée, T1

Rose Aimée T1

 

Shutter island

Shutter Island

 

L'arbre du père

L'arbre du père    

 

Les ignorants

Les ignorants 

Archives

Lectures communes

Les mains nues

Les mains nues de Simonetta Greggio avec Laure

Pour le 27 mai

 

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T2 

Le seigneur des anneaux tome 2, les deux tours

Décembre avec Za et Malou 

 

Villa Amalia

Villa Amalia

avec George

 

Une adoration

Une adoration

avec George

 

 

 

Derniers coups de coeur

Sous la glace

Sous la glace

 

 

Les femmes du braconnier

 

La terre fredonne en si bémol

 

Cent ans

 

Le canapé rouge

 

Les insurrections singulières

     

Fugue 

  

Garden of love

 

Jours de juin

 

Le coeur cousu

 

Julius Winsome

 

  Le reste est silence

 

 Le treizième conte

 

Mademoiselle Chambon

Billets à venir

Twilight - Twilight, T4

Twilight T4

 

Twilight - Twilight, T3

Twilight T3

 

Twilight - Twilight, T2

Twilight T2

 

Twilight - Twilight, T1

Twilight T1

 

La fois où je suis devenu écrivain

Là fois où je suis devenu écrivain

 

Un temps fou

Un temps fou

 

Sac d'os

Sac d'os

 

L'enlèvement

L'enlèvement

 

Cette nuit-là

Cette nuit là

 

Hunger Games - Hunger Games, T3

Hunger games T3

 

Les demeurées

Les demeurées

 

Hunger Games - Hunger Games, T2

Hunger games T2

 

Eux sur la photo

Eux sur la photo

 

Habibi

Habibi (BD)

 

Paradise

Paradise

 

Les trois lumières

Les trois lumières

 

Thérapie

Thérapie

 

Orgueil et préjugés

 

Hunger Games - Hunger Games, T1

Hunger Games

 

Le Seigneur des anneaux - Le Seigneur des anneaux, T1

Le seigneur des anneaux T1

 

La reine des délices

La reine des délices

 

Fais-moi peur

Fais moi peur

 

Sous la glace

Sous la glace

 

Eloge de la faiblesse

Eloge de la faiblesse

 

Winter

Winter

 

Je ne suis pas celle que je suis

Je ne suis pas celle que je suis

 

Chienne de vie

Chienne de vie

 

La vieille anglaise et le continent

La vieille Anglaise et le continent

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T3

Le sommet des Dieux, tome 3

 

Sobibor

Sobibor

 

Les oreilles de Buster

les oreilles de Buster

 

 New York, journal d'un cycle

New York, journal d'un cycle

 

Le premier été 

Le premier été

 

 Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T2

Le sommet des dieux T2

 

L'odeur du figuier, un parfum de délicieuse mélancolie

L'odeur du figuier

 

0.4

0.4

 

Les collines du tigre

Les collines du tigre

 

Miel et vin

Miel et vin

 

Un certain vertige

 

Le blues des Grands Lacs

Le blues des grands lacs

 

Quinze kilomètres trois

Quinze kilomètres trois

 

Le sommet des dieux - Le sommet des dieux, T1

Le sommet des dieux T1

 

L'échappée belle

L'échappée belle

 

  Les années douces - Les années douces, T2

Les années douces T2

 

Le caveau de famille

Le caveau de famille

 

Le mec de la tombe d'à côté

Le mec de la tombe d'à côté

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Rosa Candida

Rosa Candida

 

Azilis l'épée de la liberté

Azilis l'épée de la liberté

 

Ouragan

Ouragan

 

Les tendres plaintes

Les tendres plaintes     

Challenges 2013

tour-du-monde-1

Le tour du monde en 8 ans

 

Challenge Irlande : illimité !!

 

Fin : 31 Juillet 2013

 

objectif-pal-001[1]

Objectif PAL Noire by L'Or et George ; illimité

 

http://img15.hostingpics.net/pics/279733ILEDESERTE2.jpg

Fin : 01 Août 2013 (ou plus)

 

   

Fin : 30 septembre 2013

 

Fin : 30 juin 2013

 

Il viaggio

Fin : 31 Octobre 2013

 

Fin : Décembre 2013 (prolongation) 

 

Challenge littéraire

Repris par Anne 

Fin 31 décembre 2013     

 

Liste des participants

Fin : novembre 2013  

 

challenge gilmore girls 2013

Repris par Touloulou

Date de fin : 08 octobre 2014 

 

challengeQuatreSaisons    

Prolongation jusqu'au 21 décembre 2013

 

dc3a9fi_scandinavie_blanche

            3/5 Ici et  et

Fin : 31 décembre 2013 Repris par Lystig 

 

Fin : 28 Juillet 2013

 

logonaturewriting1 

-/5

Fin : décembre 2012 (Folfaerie m'a donné une prolongation pour cette année, merci à elle !!)

 

  Challenge Colette

-/3

Fin : 23 Septembre 2013 (Prolongation) 

 

Ici, et là 

3/3

Fin : 21 Juin 2013

 

Femmes du mondel ogo  

Cent ans Wassmo

La terre fredonne en si bémo l- Strachan

Les femmes du braconnier - Pujade Renaud

Fin : décembre 2012 (renouvelable)    

 

2/10 Re-Prolongation du challenge :

Fin : 05 avril 2014  

 

Prolongation du challenge

Fin : 30 septembre 2013    

Index auteurs


Agus Milena - Battement d'ailes

Ahern Cecelia - Un cadeau du ciel

Beckett Bernard - Genesis

Benameur Jeanne - Les insurrections singulières

Bertholon Delphine - L'effet Larsen

Brisac Geneviève - 52 ou la seconde vie

Cabasson Armand - La reine des mots

 Calvetti Paola -L'amour secret

Chabrol Caroline - Sous les cahiers, la mort

Cohen Welgryn Myriam - Mères - Myriam Cohen Welgryn
Constantine Barbara - A mélie, sans mélo

Delaflotte Mehdevi Anne - Fugue

Dickens Charles - Un chant de Noël
Divakaruni Chitra Banerjee -Ma soeur, mon amour

Donovan Gérard -Julius Winsome

Estibal Sylvain - Le dernier vol de Lancaster
Ferney Alice - Paradis conjugal
Giraudeau Bernard - Cher amour

Girerd Jacques Rémy, Benoît Chieux - L'enfant au grelot  (album enfant)
Glass Julia - Jours de juin

Guelfenbein Carla - Le reste est silence

Haasse Hella S. -La source cachée
Hannah Kristin - La magie du bonheur

Henrichs Bertina -La joueuse d'échecs 

Herry Jeanne - 80 étés

Hobbie Holly - Juste à temps pour Noël - Holly Hobbie (album enfant) 
Holder Eric - Mademoiselle Chambon

Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 1
Kamimura Kazuo - Lorsque nous vivions ensemble 2

Kingsolver Barbara - Un été prodigue

Kortepeter Paul et Susan Wheeler - Youpi, pas d'école  (album enfant)
Lemoine Annie - Les heures chaudes

Lethielleux Maud - Dis oui, Ninon
Levraud Murielle - Le soir autour des maisons 

Malte Marcus - Garden of love

Martinez Carole - Le coeur cousu

Matheson Richard - Je suis une légende

Mazurel Claire et Marie H. Henry - Demain c'est Noël (album enfant)
Mégnin Jean-Philippe - La voie marion

Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes

Miller Rebecca - Les vies privées de Pippa Lee 

Moning Karen Marie - Fièvre noire

Mosse Kate - Les fantômes d'hiver

Picasso Marina - Grand-père
Rice Luanne - Les carillons du bonheur
Ryan Carrie -La forêt des damnés

Sampioro Dominique - La petite présence
Scholes Katherine - Les amants de la terre sauvage

Setterfield Diane - Le treizième conte
Sigurdardottir Steinnunn - Le Cheval Soleil
Tardieu Laurence - Comme un père

Vann David - Sukkwan Island   
Vigan Delphine De - No et moi

Woolf Virginia - Mrs Dalloway